remonter 
Astrid Léger  |  mise en ligne : juillet 2007

Astaix, Joseph


Né à Clermont-Ferrand le 26 mars 1814, mort à Paris le 1e décembre 1865. Fabricant de fromage, républicain de tendance jacobine, actif dans le projet de boucherie sociétaire.


Joseph Astaix est connu en 1848 pour ses idées républicaines et démocratiques. Il devient le 26 février membre de la commission républicaine administrative constituée à Clermont. Adjoint au maire de Clermont, il est élu aux législatives d’avril 1848 avec 46333 voix. Il siège à l’extrême-gauche, vote contre les poursuites à l’endroit de Louis Blanc, contre le rétablissement de la contrainte par corps, contre l’état de siège (juin 1848), contre l’impôt sur le sel et les boissons, pour l’abolition de la peine de mort, pour l’inscription du droit au travail dans la constitution. Il parvient le 21 mars 1849 à calmer les manifestations qui touchent Clermont. Non réélu aux législatives de 1849, il quitte la scène politique. En 1851, il est membre de la commission de rédaction des statuts de la boucherie sociétaire, qui ouvre ses portes le 18 octobre à Clermont, à l’endroit même (hôtel de la Paix) où ont été organisés des banquets phalanstériens en 1846 et 1847. Il est expulsé de France après le coup d’Etat du 2 décembre 1851. On lit sur son dossier : « Ex-constituant. En rapport avec les socialistes de Paris. Propage leur doctrine dans le département. »

Portrait de Joseph Astaix
(dans Georges Bonnefoy)

Astrid Léger

Dernière mise à jour de cette fiche : mars 2008

Ressources

Sources

Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, plan 1331, « liste des personnes poursuivies à l’occasion du coup d’Etat »
BMIU de Clermont-Ferrand, A/10944, « La Révolution de 1848 dans le Puy-de-Dôme »
« Livret de statuts et règlement intérieur », Association alimentaire. Boucherie sociétaire. 22 août. Clermont. (Bibliothèque nationale de France)

Bibliographie

Georges Bonnefoy, Histoire de l’administration de la province d’Auvergne et du département du Puy-de-Dôme depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours : suivie d’une revue biographique illustrée des membres de l’Etat moderne (députés et sénateurs), Paris, Emile Lechevalier, 1895-1902, III, p. 426.
Astrid Léger, « Le fouriérisme en Puy-de-Dôme de la monarchie de Juillet au coup d’Etat du 2 décembre 1851 : enjeux et conséquences des logiques de production/réception d’une pensée critique », mémoire de maîtrise d’histoire, université de Clermont-Ferrand, 2004, 543 p.
Astrid Léger, « La boucherie sociétaire de Clermont-Ferrand (1851) », Cahiers Charles Fourier, 15, 2004, p. 19-37.


et sur ce site...

Astrid Léger La boucherie sociétaire de Clermont-Ferrand (1851)
Le fouriérisme au sein d’une expérimentation sociale montagnarde
Cahiers - 2004 / n° 15 - décembre 2004
résumé | article en texte intégral


Index

Lieux : Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme

Notions : Boucherie - Commerce - République

Pour citer cette notice

LéGER Astrid, « Astaix, Joseph », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en juillet 2007 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article440 (consultée le 18 novembre 2017).

 . 

 . 

 .