remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : juin 2021

Binot (passementier)


Passementier en France. Membre de la colonie phalanstérienne du Sahy (São Francisco do Sul, Santa Catarina, Brésil).


Recruté au nom de l’Union industrielle par le Docteur Arnaud, Binot, passementier, arrive au Havre le 8 février 1842 avec son épouse, lingère, et un enfant ainsi que dix-huit autres hommes, cinq autres femmes et quatre autres enfants. Tous embarquent le 15 février à bord de La Neustrie pour le Brésil [1]. Les passagers arrivent à Rio de Janeiro le 18 avril pour ensuite rejoindre les colons qui se sont rangés derrière Benoît Mure et se sont établis au Sahy [2].
Un nommé Jean-Baptiste Binot en provenance de Rio de San Francisco débarque à Rio de Janeiro le 4 août 1842 avec femme et enfant, en compagnie de Clément Marie Labbé [3]. Est-ce Binot, passementier et sa famille ou bien s’agit-il du jardinier et paysagiste Jean-Baptiste Binot, auteur à partir de 1853 des jardins du palais impérial de Petrópolis [4] ?


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : juin 2021

Notes

[1Laurent Vidal, Ils ont rêvé d’un autre monde, Paris, Flammarion, 2014, p. 225, d’après « Rôle d’équipage de la Neustrie » (Archives départementales de Seine-Maritime, 6P6/109/266).

[2Laurent Vidal, opus cité, p. 238.

[3« Movimento do porto », Jornal do Commercio (RJ), 5 août 1842, p. 4.

[4Mariluci da Cunha Guberman, « Jean Baptiste Binot, um artista francês nos trópicos », 19&20, Rio de Janeiro, v. V, n°1, janvier 2010 (en ligne sur 19&20). De manière étonnante, Jean-Baptiste Binot, paysagiste est dit arrivé au Brésil en 1836 - Francisco José Ribeiro de Vasconcellos, « Resgates Petropolitanos », Tribuna de Petropólis, 24 avril 2011 (en ligne sur Instituto Histórico de Petrópolis). Nous n’avons retrouvé aucune trace de lui dans la presse brésilienne avant la mention de l’arrivée de Jean-Baptiste Binot, de sa femme et de leur fils le 4 août 1842 à Rio de Janeiro. Il faut attendre le 1er juillet 1843 pour lire une annonce dans le Jornal do Commercio (RJ) par laquelle Binot, jardinier propose ses services (Jornal do Commercio (RJ), 1er juillet 1843, p. 4 (en ligne sur Bibliotheca National Digital Brazil) et l’année 1847 pour qu’il soit référencé parmi les jardiniers, fleuristes et cultivateurs dans l’Almanak Administrativo, Mercantil e Industrial do Rio de Janeiro por o anno de 1847, Rio de Janeiro, Eduardo e Henrique Laemmert, 1847, p. 394 (en ligne sur Bibliotheca National Digital Brazil).


Ressources

Sources

« Movimento do porto », Jornal do Commercio(RJ), 5 août 1842, p. 4 (en ligne sur Bibliotheca National Digital Brazil).
« Movimento do porto », Diário do Rio de Janeiro (RJ), 5 août 1842, p. 4 (en ligne sur Bibliotheca National Digital Brazil).

Bibliographie

Laurent Vidal, Ils ont rêvé d’un autre monde, Paris, Flammarion, 2014, p. 225, p. 238.


Index

Lieux : Brésil - Sahy ou Saí (São Francisco do Sul, Santa Catarina), Brésil

Notions : Essai sociétaire - Famille - Réalisateurs

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Binot (passementier) », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en juin 2021 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article2342 (consultée le 18 octobre 2021).

 . 

 . 

 .