retour au sommaire

VIGOUREUX Clarisse : Paroles de providence (1993)

Seyssel, Champ Vallon, 1993, 177 pages. Préface de Jean-Claude Dubos


Mirella Larizza  |  1999 / n° 10 |  décembre 1999



Index

Personnes : Vigoureux, Clarisse

Pour citer ce document

LARIZZA Mirella , « VIGOUREUX Clarisse : Paroles de providence (1993)  », Cahiers Charles Fourier , 1999 / n° 10 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article188 (consulté le 7 octobre 2017).

Texte intégral

Le 30 avril 1834 paraissent Les Paroles d’un Croyant, le célèbre texte de Lamennais qui lui valurent une condamnation papale non sans avoir lancé la bataille d’émancipation du mouvement ouvrier français. Parmi les multiples critiques et polémiques qu’a pu susciter ce texte on trouve celle de Clarisse Vigoureux (1789-1865) suivante passionnée des doctrines de Fourier [...]. On doit à Jean-Claude Dubos - animateur infatigable des Cahiers Charles Fourier - d’avoir sorti de l’oubli ce texte de Clarisse Vigoureux de 1834, dans la version de 1847.

Ce petit livre est intéressant à plus d’un titre. Il dénonce une société saignée par les tensions nées du processus d’industrialisation confronté à la présence d’une ferveur régénératrice qui pointe dans de nombreux esprits. C’est un document essentiel pour l’histoire du fouriérisme, du féminisme et de l’utopie vue comme aboutissement de la science sociale. Clarisse Vigoureux oppose à Lamennais, accusé de fomenter la haine et la lutte des classes, l’option de la concorde en vue de la construction d’une société différente dans laquelle pourront se développer toutes les potentialités individuelles libres de toute contrition. Elle oppose l’image « d’un autre avenir, plus proche, plus facile, plus beau » (Pellarin). Un avenir dessiné suivant le modèle de la société harmonieuse que Fourier avait fait sortir de l’obscure profondeur de l’histoire. Ce texte paru fin octobre 1834 est ici présenté avec une introduction précise qui illumine le portrait de cette réformatrice passionnée que la critique, à de rares exceptions près (Thibert, D. Desanti), n’avait jamais envisagée.

† Mirella LARIZZA

(traduction Louis Ucciani)


Mirella Larizza

Mirella Larizza

Les autres articles de Mirella Larizza





 . 

 . 

 .