remonter 
Jean-Yves Guengant  |  mise en ligne : mars 2013

Déniel, Jean-Marie Hiéronyme


Né le 12 octobre 1815, à Landivisiau (Finistère), décédé le 26 août 1888, à Landivisiau (Finistère). Pharmacien. Membre de la boulangerie garantiste de Landivisiau (Finistère). Actionnaire de l’Union agricole d’Afrique.


Issu d’une famille de notables locaux (son grand-père était marchand de vins avant la Révolution, son père chirurgien), Jean-Marie Déniel est pharmacien au bourg de Landivisiau. En septembre 1847, une boulangerie sociétaire est fondée à Landivisiau, sous l’impulsion de Joseph Pouliquen, juge de paix de la localité, grâce à une société par actions. 4 000 francs sont réunis et 39 sociétaires constituent la société, parmi lesquels le conseiller général, Guillaume Le Roux, un homme riche et influent [1]. Aux côtés de Pouliquen, se trouvent ses amis Le Scanff, Yves Caroff [2], fonctionnaires du tribunal de Landivisiau et Jean-Marie Déniel, pharmacien. Déniel participe à hauteur de 100 francs à la société. Son père, Sébastien [3] , lui-même médecin, participe à la création de la boulangerie, pour la même somme.

La boulangerie prend le nom de « boulangerie garantiste », mais le ministère de l’Agriculture estime que la boulangerie n’est pas une coopérative. Il refuse, le 12 mai 1848, le titre : le mot « garantiste n’étant pas admis dans la langue » [4] . La société regroupe les notables de la ville, des artisans, de petits industriels, des propriétaires, des commerçants. Une fois la crise frumentaire passée, la boulangerie cesse de fonctionner. Joseph Pouliquen part rejoindre l’Union agricole d’Afrique, à Saint-Denis-du-Sig (Algérie), puis la colonie de Condé-sur-Vesgre.

En août 1848, Jean-Marie Déniel est souscripteur de l’Union agricole d’Afrique, pour trois actions [5]. Souscrivent également, de Landivisiau et de ses envirions : Lucien-Gabriel Bazin, minotier à La Roche-Maurice [6] ; Yves Caroff, huissier, Landivisiau ; François Le Scanff, greffier, Landivisiau ; Joseph-François-Marie Pouliquen, juge de paix, Landivisiau.


Jean-Yves Guengant

Dernière mise à jour de cette fiche : août 2014

Notes

[1Guillaume Le Roux est le fils d’un administrateur du Finistère guillotiné en 1794 pour fédéralisme. Il est l’un des fondateurs de la Société linière de Landerneau, la plus grosse création industrielle de l’époque dans le département.

[2Yves Caroff (1810-1861), voir sa notice biographique, dans le Dictionnaire biographique du fouriérisme.

[3Déniel, (11 janvier 1780, Landivisiau – 21 février 1863, Landivisiau).

[4Georges-Michel Thomas, « Une Société coopérative de Boulangerie à Landivisiau en 1847 », Les Cahiers de l’Iroise, n°76, 1972, p. 255.

[5Union agricole d’Afrique, Rapport sur l’état actuel de la colonie et sur son avenir, Besançon, Imp. de Sainte-Agathe aîné, 1847, Annexe : « Liste des actionnaires (août 1848) ».

[6Voir la notice biographique de Thomas-Edward Balcam, dans le Dictionnaire biographique du fouriérisme


Ressources

Sources
Archives départementales du Finistère, Landivisiau, état civil, acte de naissance et acte de décès de Jean-Marie Hiéronyme Déniel.
Union agricole d’Afrique, Rapport sur l’état actuel de la colonie et sur son avenir, Besançon, Imp. de Sainte-Agathe aîné, 1847.

Bibliographie
Georges-Michel Thomas, « Une Société coopérative de Boulangerie à Landivisiau en 1847 », Les Cahiers de l’Iroise, n°76, 1972, 2 p.


Index

Lieux : Landivisiau, Finistère - Saint-Denis-du-Sig, Algérie

Notions : Amitié - Boulangerie - Groupe local - Union agricole d’Afrique

Pour citer cette notice

GUENGANT Jean-Yves, « Déniel, Jean-Marie Hiéronyme », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mars 2013 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1165 (consultée le 11 octobre 2017).

 . 

 . 

 .