remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : septembre 2013

Capelle, Jacques (Denis)


Né à Saint-Martin d’Aubigny (Manche) le 9 octobre 1812. Décédé le 6 décembre 1881 à Paris (Seine). Libraire à Paris. Editeur d’ouvrages d’économie sociale et politique. Membre de l’Ecole sociétaire en 1840.


Fils de Jean Capelle et Sophie Victoire Leloutre, Jacques (Denis) Capelle devient orphelin de père quatre jours après sa naissance. Son père âgé de 44 ans, « domestique de meunier » à Saint-Martin d’Aubigny décède en effet à son domicile le 12 octobre 1812. Après avoir été commis chez différents libraires de la place de Paris qui l’appuient dans sa démarche en vue de s’installer à son compte, Jacques Capelle obtient son brevet de libraire-éditeur le 20 novembre 1838 [1]. Célibataire, il est alors domicilié au 5 rue des Francs-Bourgeois Saint-Michel. Il tient déjà « un petit magasin de librairie [...] où il a pour 300 francs de loyer » [2]. Le Préfet de police de Paris poursuit en indiquant qu’« il paraît avoir de la conduite et des mœurs et ses opinions politiques seraient en bon accord avec nos institutions constitutionnelles et monarchiques » Sa première publication officielle date de 1838 [3]. Sa librairie se trouve 5 rue des Grès. En mai 1851, installé 10 rue des Grès-Sorbonne, il annonce que la librairie déménage « prochainement rue Soufflot, 16, près le Panthéon » [4]. Capelle emploie au moins un jeune commis durant la monarchie de Juillet [5].

Jacques Capelle contribue à la souscription destinée à la publication de l’ouvrage de Guilbaud proposant la création « d’une maison rurale industrielle d’apprentissage » [6]. Il est cité dans L’Almanach social pour l’année 1840 parmi les « artistes et travailleurs appartenant à l’Ecole sociétaire » à Paris. Son nom disparaît de cette liste l’année suivante. L’Almanach social pour l’année 1841 comme Le Nouveau monde ou La Phalange du 1er février 1840 se félicitent que la librairie Capelle ait acquis l’ouvrage de Jules Lechevalier, Etudes sur la science sociale « qu’il était difficile de se procurer » [7]. En 1841, Capelle présente sa librairie comme « spécialement destinée aux publications qui ont rapport aux Etudes philosophiques, d’Économie sociale et politique, et à la Théorie de Charles Fourier. On y trouve toutes les Publications de l’école saint-simonienne » [8]. Cependant la même année, dans la Théorie de l’association et de l’unité universelle de C. Fourier, introduction religieuse et philosophique Edouard de Pompéry, il n’est question que de « publications qui ont rapport aux Etudes sociales » [9]. Le catalogue de la librairie conservé dans un exemplaire de l’ouvrage spécifie néanmoins que la librairie « est la seule qui se soit consacrée à la vente des ouvrages des écoles de Saint-Simon et de Fourier. On y réimprime les ouvrages épuisés de Ch. Fourier » [10]. Reybaud dans certaines des éditions de ses Etudes sur les réformateurs contemporains ou socialistes modernes confirme cette annonce. En 1842, plus aucune mention d’exclusive d’école n’apparaît, la librairie est destinée « aux publications d’Economie sociale et politique, de Philosophie, d’Histoire, de Science, de Jurisprudence et de Législation » [11]. La politique éditoriale fait de la librairie un point de jonction entre les différentes écoles socialistes ou les penseurs de la question sociale et économique. En 1877, la librairie, située 27 rue Monsieur le Prince, revendique encore cette spécialité [12], même si Saint-Simon, ou bien les disciples de Fourier ou proches de l’Ecole sociétaire, Zoé Gatti de Gamond [13], Edouard de Pompéry, Antoine Maurize [14], Charles Pellarin [15], François Vidal [16], François Villegardelle [17], Ramon de la Sagra [18], Julien Le Rousseau [19], Nicolas Lemoyne [20], qui composaient autrefois le catalogue, en ont disparu ; subsistent en 1877 parmi les plus anciens auteurs édités par Capelle, Constantin Pecqueur [21] et Michel Chevalier qu’il publie depuis 1842 [22] dont les titres ainsi que ceux d’Armand Audiganne composent l’essentiel du catalogue de la librairie.

Lors de son décès à l’âge de 69 ans, Jacques Capelle est marié à Françoise Joséphine Lecoq âgée de 59 ans. La librairie est mise en vente par expropriation les 12 et 15 mars 1883. On y trouve plus particulièrement des « ouvrages sur l’économie politique, les sciences sociales, la philosophie, la franc-maçonnerie, le saint-simonisme, le fouriérisme [...] » [23].


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : janvier 2015

Notes

[1Archives nationales, F/18/1743 libraires et imprimeurs (Seine), dossier de libraire de Jacques Denis Capelle, 1831-1838. Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 18 mai 1839, n° 20, p. 4.

[2Archives nationales, F/18/1743 libraires et imprimeurs (Seine), dossier de libraire de Jacques Denis Capelle, 1831-1838, rapport de la Préfecture de police de Paris au ministre de l’Intérieur, 27 octobre 1838.

[3Auguste Nougarède de Fayet, Du Duel sous le rapport de la législation et des mœurs, suivi de l’ordonnance de Louis XIV, en 1651, du réquisitoire de M. Dupin, procureur général et de l’arrêt de la Cour de cassation du 22 juin 1837, Paris, Capelle, 1838.

[4Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 17 mai 1851, n° 20, p. 187.

[5Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 25 décembre 1841, n° 52, p. 4 ; 4 janvier 1845, n° 1, p. 2.

[6P. A. Guilbaud, Plan pour l’établissement comme germe d’harmonie sociétaire d’une maison rurale industrielle d’apprentissage pour 200 élèves de toutes classes, garçons et filles, de 5 à 13 ans..., Paris, Lacour, 1840, [p. 27].

[7Almanach social pour l’année 1841, Paris, Librairie sociale (1840), p. 140 ; La Phalange, 1er février 1840, col. 48.

[8Claude-Henri de Saint-Simon, Olinde Rodrigues (éd.), Œuvres contenant 1° Catéchisme politique des industriels, 2° Vues sur la propriété et la législation, 3° Lettres d’un habitant de Genève à ses contemporains, 4° Parabole politique, 5° Nouveau christianisme, précédés de fragmens de l’histoire de sa vie écrite par lui-même, publiés en 1832 par Olinde Rodrigues, Paris, Capelle, 1841, verso de la page de faux-titre.

[9Edouard de Pompéry, Théorie de l’association et de l’unité universelle de C. Fourier, introduction religieuse et philosophique, Paris, Capelle, 1841, verso de la page de faux-titre.

[10[Catalogue de la librairie], p. [386] à la suite de Edouard de Pompéry, Théorie de l’association et de l’unité universelle de C. Fourier, introduction religieuse et philosophique, Paris, Capelle, 1841. Exemplaire de la New York Public Library. Suit une liste des auteurs en vente à la librairie dont, parmi les disciples de Fourier, Cantagrel , Considerant, Gatti de Gamond, Muiron, Lechevalier.

[11Constantin Pecqueur, Des armées dans leurs rapports avec l’industrie, la morale et la liberté ou des devoirs civiques des militaires, Paris, Capelle, 1841.

[12[Catalogue de la librairie], p. [177] à la suite d’Armand Audiganne, Les ouvriers en famille ou Entretiens sur les devoirs et les droits de l’ouvrier dans les diverses relations de sa vie laborieuse, huitième édition, Paris, Capelle, 1877.

[13Zoé Gatti de Gamond, Réalisation d’une commune sociétaire d’après la théorie de Charles Fourier, Paris, Capelle, 1841-1842 (rééd.).

[14(Jean-Baptiste) Antoine Maurize, Des Conditions de l’ordre social en France et en Europe, et de l’impossibilité de la République, énumérées en trois pétitions à l’Assemblée nationale, demandant la démolition des fortifications de Paris ; la distribution de secours exclusivement en nature et par les soins du clergé aux classes pauvres et ouvrières ; et le rétablissement de la monarchie ; suivies d’une lettre au Président de la République sur sa mission politique (3 septembre 1848-18 janvier 1849), Paris, Capelle, 1849. Il s’agit de l’un des architectes du projet d’Institut sociétaire pour enfants (voir Flora Tristan, Stéphane Michaud (éd.), Lettres réunies, Paris, Le Seuil, 1980).

[15Charles Pellarin, Allocutions d’un socialiste, Paris, Capelle, Librairie sociétaire, 1846. Charles Pellarin, La Responsabilité individuelle, Paris, Capelle, Librairie sociétaire, 1847.

[16François Vidal, Vivre en travaillant ! Projets, voies et moyens de réformes sociales, Paris, Capelle, 1848.

[17François Villegardelle, Accord des intérêts dans l’association et besoins des communes [, avec notice sur Charles Fourier], 2ème édition, améliorée et augmentée, Paris, Capelle, 1848.

[18Ramón de la Sagra, Science sociale, idées préliminaires, Paris, Capelle, 1848. Ramón de la Sagra, Les Partis en Espagne, Paris, Capelle, 1849. Ramón de la Sagra, Utopie de la paix, extraits des doctrines émises au Congrès des amis de la paix, réuni à Bruxelles au mois de septembre 1848, Paris, Capelle, 1849. Ramón de la Sagra, Mon contingent à l’Académie. Sur les conditions de l’ordre et des réformes sociales ; premier mémoire, Paris, Capelle, 1849.

[19Julien Le Rousseau, De l’Organisation de la démocratie, Paris, Capelle, 1850. Julien Le Rousseau, Voie directe et progressive d’association en diverses branches. Projet d’établissement d’un quartier mixte et libre d’habitations à bon marché pour 10,000 âmes. Proposition par M. Julien Le Rousseau, de 35,000 mètres de terrain très bien situés à Paris, près du Luxembourg, pour la réalisation dudit projet, Paris, Capelle, 1864, 1 pièce. Julien Le Rousseau, Projet d’établissement d’un quartier d’habitations à bon marché, Paris, Capelle, 1864, 40 p.

[20Medius, Doctrine hiérarchique fusionnaire. Théorie des améliorations sociales à obtenir par la constitution scientifique de l’inégalité humanitaire, Paris, Victor Dalmont, Capelle, 1857. Medius, Doctrine hiérarchique et fusionnaire. Construction d’une société véridique-juste-affective-et libre, Paris, Librairie de la vie humaine, Librairie Capelle, 1860.

[21Constantin Pecqueur, De la paix, de son principe et de sa réalisation, Paris, Capelle, 1842. Constantin Pecqueur, Théorie nouvelle d’économie sociale et politique ou études sur l’organisation des sociétés, Paris, Capelle, 1842. Constantin Pecqueur, Des Armées dans leurs rapports avec l’industrie, la morale et la liberté ou des devoirs civiques des militaires, Paris, Capelle, 1842.

[22Michel Chevalier, Cours d’économie politique fait au Collège de France, par M. Michel Chevalier, rédigé par M. A. Broët, et publié avec l’autorisation de M. Michel Chevalier, année 1841-42, Paris, Capelle, 1842.

[23Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 10 mars 1883, n° 10, p. 40.


Ressources

Sources

Archives nationales, F/18/1743 libraires et imprimeurs (Seine), dossier de libraire de Jacques Denis Capelle, 1831-1838.
Archives départementales de la Manche, 5 Mi 1306, registre de l’état civil de Saint-Martin-d’Aubigny, acte de naissance du 9 octobre 1812 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Manche, vue 451).
Archives départementales de la Manche, 5 Mi 1306, registre de l’état civil de Saint-Martin-d’Aubigny, acte de décès de Jean Capelle du 12 octobre 1812 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Manche, vues 451-452).
Archives de la Ville de Paris, V4E 3240 registre de l’état civil du 6ème arrondissement, acte de décès n° 2412 du 6 décembre 1881 (en ligne sur le site des Archives de la ville de Paris, vue 11).
Almanach social pour l’année 1840, Paris, Librairie sociale (1839), p. 185 (en ligne sur le site de la Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers, Premiers socialismes).
Almanach social pour l’année 1841, Paris, Librairie sociale (1840), p. 140 (en ligne sur sur le site de la Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers, Premiers socialismes).
« Faits divers », Le Nouveau monde, 1er février 1840, p. 4.
La Phalange, 1er février 1840, col. 48 (en ligne sur Gallica).
Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 18 mai 1839, n° 20, p. 4. (En ligne sur Gallica, vue 968).
Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 25 décembre 1841, n° 52, p. 4 (en ligne sur Gallica, vue 1244).
Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 4 janvier 1845, n° 1, p. 2 (en ligne sur Gallica, vue 964).
Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 17 mai 1851, n° 20, p. 187 (en ligne sur Gallica, vue 3).
Bibliographie de la France ou Journal général de l’imprimerie et de la librairie, 10 mars 1883, n° 10, p. 40 (en ligne sur Gallica, vue 1214).
P. A. Guilbaud, Plan pour l’établissement comme germe d’harmonie sociétaire d’une maison rurale industrielle d’apprentissage pour 200 élèves de toutes classes, garçons et filles, de 5 à 13 ans..., Paris, Lacour, 1840, [p. 27] (en ligne sur le site de la Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers, Premiers socialismes).
Louis Reybaud, Etude sur les réformateurs contemporains ou socialistes modernes, 2e éd., Paris, Guillaumin, 1841, p. 427 (en ligne sur Google livres).
Louis Reybaud, Etude sur les réformateurs ou socialistes modernes, tome III, Bruxelles, Société belge de librairie, Bauman, 1844, p. 323 (en ligne sur Internet Archive.org), vue 325).
Claude-Henri de Saint-Simon, Olinde Rodrigues (éd.), Oeuvres contenant 1° Catéchisme politique des industriels, 2° Vues sur la propriété et la législation, 3° Lettres d’un habitant de Genève à ses contemporains, 4° Parabole politique, 5° Nouveau christianisme, précédés de fragmens de l’histoire de sa vie écrite par lui-même, publiés en 1832 par Olinde Rodrigues, Paris, Capelle, 1841, verso de la page de faux-titre (en ligne sur Google livres, vue 8).
Edouard de Pompéry, Théorie de l’association et de l’unité universelle de C. Fourier, introduction religieuse et philosophique, Paris, Capelle, 1841, verso de la page de faux-titre (en ligne sur le site de la Bibliothèque virtuelle de l’Université de Poitiers, Premiers socialismes).
[Catalogue de la librairie Capelle], p. [386] à la suite de Edouard de Pompéry, Théorie de l’association et de l’unité universelle de C. Fourier, introduction religieuse et philosophique, Paris, Capelle, 1841 (en ligne sur Google livres, exemplaire de la New York Public Library).
Constantin Pecqueur, De la paix, de son principe et de sa réalisation, Paris, Capelle, 1842, verso de la page de faux-titre (en ligne sur Gallica, vue 8).
[Catalogue de la librairie Capelle], p. [177] à la suite d’Armand Audiganne, Les Ouvriers en famille ou Entretiens sur les devoirs et les droits de l’ouvrier dans les diverses relations de sa vie laborieuse, huitième édition, Paris, Capelle, 1877 (en ligne sur Gallica, vue 179).


Index

Lieux : Paris, Seine

Notions : Edition - Librairie

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Capelle, Jacques (Denis) », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en septembre 2013 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1226 (consultée le 18 août 2017).

 . 

 . 

 .