retour au sommaire

COLUMBO Arrigo, TUNDO Laura (dir.) : Fourier. La passione dell’utopia (1988)

Milan, Franco Angeli Libri, 1988, 344 p.


Louis Ucciani  |  1991 / n° 2 |  décembre 1991



Index

Personnes : Colombo, Arrigo - Tundo, Laura

Pour citer ce document

UCCIANI Louis , « COLUMBO Arrigo, TUNDO Laura (dir.) : Fourier. La passione dell’utopia (1988)  », Cahiers Charles Fourier , 1991 / n° 2 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article98 (consulté le 11 octobre 2017).

Texte intégral

Ce volume place Fourier sous le signe de l’utopie non pas considérée comme un simple fait littéraire mais comme « quelque chose de plus grand, un avènement de l’histoire, l’histoire même comme réalisation et croissance de l’homme, prothèse de la construction de la société juste et fraternelle ». Il s’agit de la recollection des actes du colloque organisé par le groupe de recherche sur l’utopie de l’Université de Lecce, qui s’est tenu du 20 au 22 octobre 1986. Que le choix de ces rencontres se soit porté sur Fourier vient comme pour réparer cet oubli qui fait que Fourier n’est pas cité une seule fois dans les histoires de la philosophie pas plus que dans les manuels scolaires. Qu’en France même on compte sur les doigts d’une main les ouvrages conséquents qui lui sont consacrés (Bourgin 1905, Lafontaine 1911, Lansac 1926), « après quoi plus rien jusqu’à Fourier aujourd’hui de Lehouck (1966) et à La société festive de Desroche (1975) », seuls des articles et préface dont ceux, certes précieux, de Simone Debout et René Schérer. L’oubli de Fourier que l’on peut originer chez ses propres disciples qui occultèrent « une partie des écrits, en particulier ceux qui formeront ensuite le Nouveau Monde amoureux », reçoit sa forme décisive avec le marxisme et sa « démolition du socialisme puis-nommé utopiste, au profit du nouveau socialisme scientifique ». Or aujourd’hui, « on sait que l’opposition entre le scientifique et l’utopique n’a plus de sens ». Et savoir « que la vérité réside dans l’extrême ; (tandis qu’) au milieu est l’opinion courante, l’idéologie » devrait permettre à la pensée de recevoir enfin Fourier.


Louis Ucciani

Louis Ucciani

Louis Ucciani enseigne la philosophie à l’Université de Franche-Comté. Il collabore depuis leur création aux Cahiers Charles Fourier. Ses axes de recherche récents interrogent la genèse et la structure de l’art contemporain. Il a notamment publié Charles Fourier ou la peur de la raison (Paris, Kimé, 2000) ou encore de Saint-Augustin ou le livre du Moi (1998). Dernier ouvrage paru : Le geste du peintre (2003).


Les autres articles de Louis Ucciani





 . 

 . 

 .