Actualités
remonter 

mise en ligne : septembre 2017

"Les promesses oubliées de l’écologie politique", où il est question de Charles Fourier






L’écologie politique ne date pas des années 1970, elle est née au XIXe siècle, de la conviction de penseurs progressistes qu’il ne saurait y avoir d’émancipation sans respect de la nature — être de gauche, c’était alors nécessairement être écologiste. C’est le propos du livre de Serge Audier, "La société écologique et ses ennemis : pour une histoire alternative de l’émancipation", qui vient de paraître aux éditions la Découverte. L’auteur y exhume une multitude d’écrits et d’auteurs a priori pas tous connus pour leur engagement écologique, comme Charles Fourier, Victor Considerant, Pierre Leroux, Jules Michelet, George Sand, Flora Tristan, Pierre-Joseph Proudhon, Alexis de Tocqueville, les transcendantalistes américains comme Emerson et Thoreau, les Britanniques Thomas Carlyle, William Morris et John Ruskin, mais aussi Léon Tolstoï, Auguste Blanqui, John Stuart Mill, Charles Dickens, François Raspail, Pierre Kropotkine, Michael Bakounine… sans mentionner d’autres moins connus comme les anarchistes naturiens de la fin du XIXe siècle. Références de l’ouvrage ICI.
Bonne lecture.





Pour citer ce document

« "Les promesses oubliées de l’écologie politique", où il est question de Charles Fourier  » , charlesfourier.fr , rubrique « Actualités » , septembre 2017, en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1929 (consulté le 19 novembre 2017).



 . 

 . 

 .