Bandeau
charlesfourier.fr
Slogan du site

Site internet de l’Association d’études fouriéristes et des Cahiers Charles Fourier

Informations diverses
Article mis en ligne le 19 janvier 2014

par Bouchet, Thomas, Dubos, Jean-Claude

Hommage à Jean-Claude Dubos

Le 18 juillet 2013 à Besançon ont eu lieu les obsèques de Jean-Claude Dubos. Il est mort dans son sommeil le 14 juillet. Avant la fermeture du cercueil, ses trois frères ont délicatement posé un baiser d’adieu sur son front. Dans son costume noir, il semblait apaisé. Dans le courant du mois de juin, j’avais eu quelques contacts avec lui à propos de son dernier manuscrit. Un livre sur Fourier auquel il tenait énormément, qui l’a occupé tout le temps qu’il fut dans la maison de retraite, a été ce qui a mobilisé ses dernières forces. Nous venions de le transférer à Marie-Claude Charles afin qu’elle le mette en forme. Il ne verra jamais ses épreuves. Mais c’est réconforté – ce livre serait pris en main par l’Association qu’il avait participé à fonder – qu’il s’est calmement endormi. Le titre Dialogue à une voix, les lettres de Clarisse Vigoureux à Charles Fourier 1831-1837, comporte un chapitre intitulé le Cœur de Fourier, dans lequel Jean-Claude Dubos trace un profil « psychologique » de Charles Fourier. Le relisant aujourd’hui, je ne puis m’empêcher de penser que ce qui y est écrit de la complexité du personnage et de son