remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : mai 2021

Déjazet, (Jean Claire) Ernest


Né le 8 mai 1806 à Paris (Seine), décédé le 28 septembre 1847. Pianiste, compositeur, professeur de piano. Actionnaire du mouvement fouriériste dans les années 1840.


Ernest Déjazet est orphelin à l’âge de 6 ans. Il est recueilli avec ses frères Jules et Alphonse par sa tante Virginie Déjazet (actrice et future exploitante du « théâtre Déjazet »). Comme eux, il suit une formation au Conservatoire, où il remporte un premier prix de piano. Au début des années 1830, il est professeur de piano avec son frère à Paris [1].

Il se marie en 1838 avec Adèle Lucie Damoreau, 19 ans, chanteuse, connue sous le nom de Mme Damoreau ou Cinti-Damoreau). Il fait partie de la Société du 15 juin 1843, fondée pour la publication de La Démocratie pacifique. Il est l’un des actionnaires présents ou représentés à l’assemblée générale réunie à Paris le 17 mai 1847 [2].

La Démocratie pacifique le présente comme un « pianiste et compositeur d’un rare talent » :

Ses œuvres, empreintes de mélancolie rêveuse et d’exquise sensibilité, reflètent son âme toute entière […] ; sa modestie, sa droiture, son éloignement pour un monde faux et inique ont été, dans les conditions vicieuses qui nous entourent, des obstacles naturels à la juste extension de sa réputation. Froissé et dépaysé dans les réalités de notre triste époque, il s’était réfugié avec ardeur dans les radieuses espérances de l’idéal phalanstérien. Elles allaient être pour lui la source de nouvelles inspirations… elles ont contribué du moins à la résignation et à la sérénité de ses derniers moments.

Son décès est une « perte bien douloureuse pour l’École sociétaire et bien regrettable aussi pour l’art musical », ajoute La Démocratie pacifique, qui rappelle le décès de Jules Déjazet, le frère du défunt, un an plus tôt [3].


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : mai 2021

Notes

[1Sébastien Bottin, Almanach du commerce de Paris, des départements de la France et des principales villes du monde – année 1833, liste générale, p. C.

[2École normale supérieure, Fonds Considerant, carton 13, dossier 8, chemise 21, assemblée générale des actionnaires.

[3La Démocratie pacifique, 3 octobre 1847, « Nécrologie ».


Ressources

Œuvres :
Esquisse n°2 Corrado d’Altamura, pour piano avec entrée des voix (musique manuscrite), s. d.
Esquisse pour piano, Paris, B. Latte, s.d.
Suite du Bouquet de bal, 2e quadrille de contredanses variées suivi de deux galops pour le piano, Paris, Richault, s.d.
Les Fleurs. Nouvel album des jeunes pianistes. Ou recueil de rondolettos, airs variés, airs de ballet, valses, etc., etc. Composés et arrangés pour le piano (avec F. Hunten, Henry Lemoine, A. Mocker et Henri Rosellen), Paris, H. Lemoine, s.d.
Rondeau militaire, pour le piano, Paris, Richault, s.d., 9 p.
Suite du bouquet de bal, 2e quadrille de contredanses variées, suivi de deux galops pour le piano, Paris, Richault, s. d., 18 p.
Le bouquet de bal. Premier quadrille de contredanses variées pour le piano, Paris, Richault, s.d.
Le bouquet de bal. Troisième quadrille de contredanses variées pour le piano, Paris, Richault, s.d.
Album des pensionnaires (avec Athénaïs Simon, Joseph Pohl et Constant Faucomer), Paris, Aubert, 1843.
Mélodie et rondo militaire : tirés de l’opéra Charles VI de F. Halévy pour piano, Paris, M. Schlesinger, 1843, 9 p.
L’Invitation à la contredanse. Quadrille élégant, Paris, J. Meissonnier, 1844.
Caprice sur la barcarolle de Dom Sébastien, de Donizetti, pour piano, Paris, Bureau central de musique, 1844, 13 p.
La Gardeuse de dindons. Quadrille brillant, Paris, Heugel, 1845 (en ligne sur Gallica).

Sources :
École normale supérieure, Fonds Considerant, carton 13, dossier 8, chemise 21, assemblée générale des actionnaires.
Journal des artistes, 7 février 1830 (en ligne sur Gallica).
Sébastien Bottin, Almanach du commerce de Paris, des départements de la France et des principales villes du monde – année 1833 (en ligne sur Gallica).
La France musicale, 6 septembre 1846, n°36 (en ligne sur Gallica).
La Démocratie pacifique, 3 octobre 1847, nécrologie de son frère Ernest (en ligne sur Gallica).


Index

Lieux : Paris, Seine

Notions : Actionnariat - Famille - Musique

Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Déjazet, (Jean Claire) Ernest », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mai 2021 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article2337 (consultée le 5 décembre 2021).

 . 

 . 

 .