Association
remonter 

mise en ligne : avril 2010

Compte rendu de l’AG de Besançon, 3 avril 2010






L’AG est ouverte à 16 heures 45. Thomas Bouchet, au nom du bureau, souhaite la bienvenue aux présents et remercie le musée des Beaux-Arts et d’archéologie de Besançon (notamment Emmanuel Guigon, son directeur) de l’accueil qu’il a réservé à l’association.

Rapport d’activité (par Thomas Bouchet)

Le rôle essentiel joué dans la préparation de l’Assemblée générale par les membres du bureau, et en particulier par Chantal Guillaume, est souligné comme ces dernières années.
Les Cahiers. Ils restent un axe fort de nos activités. Le numéro 20 est sorti en décembre 2008. Un changement d’imprimeur a permis de faire de substantielles économies. Les réactions de lecteurs ont été très favorables.
Le site charlesfourier.fr se porte bien. Il est très fréquenté et conduit à de nombreuses prises de contact. Il serait possible qu’il gagne encore en visibilité. Il faudrait sans doute pour cela qu’une petite équipe se structure pour l’alimenter plus régulièrement.
Conférences-débats. A l’initiative de Marie-Ange Cossette-Trudel, chaque premier vendredi du mois (sauf quand les conditions climatiques sont trop défavorables) a lieu une conférence-débat dans un café de Besançon. Plusieurs séances ont déjà eu lieu, avec une vingtaine de personnes chaque fois. Deux autres sont programmées avant l’été. C’est là une manière d’ouvrir les activités de l’association à un plus grand nombre de personnes que d’habitude.
Publications. Les efforts déployés par l’AEF pour favoriser la publication de livres importants donne des résultats probants. L’Assemblée générale est l’occasion d’annoncer la sortie d’un livre très attendu de Bernard Desmars (Militants de l’utopie ? Le fouriérisme dans la 2e moitié du XIXe siècle, aux Presses du Réel) Le Considerant de Jonathan Beecher sera publié avant la fin de l’année 2010 aux Presses du Réel (traduction par Michel Cordillot).
Vie de l’association. L’AEF a pu s’appuyer cette année encore sur les membres de son bureau et de son conseil d’administration. Suivi des adhésions et des abonnements, ventes de Cahiers, correspondance et rencontres, articles pour des revues ont rythmé l’année. Les liens ont été entretenus avec la colonie de Condé-sur-Vesgre, la Fraternelle de Saint-Claude, groupes d’études proudhoniennes, les responsables de la Bibliothèque Virtuelle sur les Premiers Socialismes, le Centre d’Art mobile...
En conclusion, il vaut la peine de poursuivre, de travailler sur le site, de terminer avant l’automne le prochain Cahier, qui comportera un dossier inédit sur « Benjamin, lecteur de Fourier » (sous la responsabilité de Florent Perrier). Il importe en outre que l’association reste très sensible aux actualités de l’utopie, et qu’elle continue à défendre son autonomie, à la fois sur un plan financier et sur un plan scientifique.

Rapport financier (par Michel Guet)

Exercice 2009, du 1er janvier au 31 décembre (en euros)

Trésorerie au 1er janvier 2009
Caisse = 223,53
Banque = 756,76
Total = 980,29
Ex N-1 (2008) : 1895,60

Recettes de l’exercice
Caisse = 260,00
Banque = 2551,62
Total = 2811,62
Ex N-1 (2008) : 4313,98

Dépenses de l’exercice
Caisse = 260,73
Banque = 1577,01
Total = 1837,74
Ex N-1 (2008) : 5229,29

Solde au 31 décembre 2009, à reporter
Caisse = 222,80
Banque = 1731,37
Total = 1954,17
Ex N-1 (2008) : 980,29

L’AEF dispose en fin d’exercice d’un avoir de près du double par rapport à celui de l’année précédente (1954,17 € au lieu de 980,29 €).
À cet avoir s’ajoute le solde recette/dépense du premier trimestre 2010 (au cours duquel nous percevons l’essentiel de nos cotisation de l’année, je vous le rappelle), soit à ce jour : recette 1062,00 €, dépenses 408,80 € = solde positif 653,20 €
Notre trésorerie au 31 mars 2010 est donc de (1954,17+653,20) 2607,37 €.
Le coût d’un futur Cahier, réactualisé par prudence, s’élevant à environ 1400 €, plus les frais d’envoi estimés à 300 €, nous sommes en bonne situation comptable, l’édition du CCF n° 21 et son routage étant dès à présent assurés.
Cette bonne situation nous la devons - bien sûr - à une gestion rigoureuse..., mais aussi à l’insertion d’une publicité discrète pour le Centre d’Art Mobile, pour la somme non négligeable de 500 €. Qu’il en soit remercié ici.

Mise aux voix des rapports

Adhérents présents : 34 ; procurations : 13 (pour mémoire : 27 présents et 11 procurations en 2009)
Vote sur le rapport d’activité : 44 pour, 3 abstentions
Vote sur le rapport financier : 44 pour, 3 abstentions

Renouvellement partiel
du conseil d’administration selon statuts

Il est décidé lors de l’AG 2009 qu’un renouvellement effectif d’une partie du CA serait une très bonne chose. Trois membres sortants acceptent de quitter le CA. Il s’agit de Jean-Claude Dubos, de Philippe Duizabo, de Pierre Mercklé ; Thomas Bouchet est également désigné pour un éventuel remplacement, par tirage au sort ; il se déclare candidat au CA. Pierre-Luc Abramson, Nathalie Brémand et Marie-Ange Cossette-Trudel font connaître leur souhait d’entrer au CA.
Vote sur la composition du nouveau CA : 43 voix pour le remplacement de Jean-Claude Dubos, de Philippe Duizabo, de Pierre Mercklé par Pierre-Luc Abramson, Nathalie Brémand et Marie-Ange Cossette-Trudel, et pour le maintien au CA de Thomas Bouchet. 4 abstentions.

Les Cahiers et le site

La question du contenu et du financement du prochain Cahier est abordée. La discussion porte aussi sur le Cahier 22 (2011), pour lequel toute contribution sera bienvenue. Pour le site, l’idée d’un renforcement de l’équipe est retenue. Philippe et Olivier Duizabo, notamment, disent qu’ils participeront volontiers.

Questions diverses

Pour augmenter les ressources de l’AEF, Louis Ucciani évoque deux pistes : participation au projet de « librairie nomade » pour les publications des Presses du Réel, ce qui permettrait de toucher 30% du prix de chaque volume vendu ; récupération d’une part des bénéfices sur la vente des exemplaires du buste de Fourier mis en vente au musée des Beaux-Arts, puisque Louis Ucciani est propriétaire du buste original. Ces deux projets sont accueillis très favorablement.

L’Assemblée générale de 2011 : elle pourra se tenir à Audenge (Gironde), en relation avec la commémoration du bicentenaire de la naissance d’Ernest Valeton de Boissière (les discussions sont déjà bien avancées avec Jean-Yves Boutet, président de l’Association EVD ; il faudra simplement régler un certain nombre de questions d’organisation). Quant à l’AG 2012, il est d’ores et déjà décidé qu’elle se tiendra à Condé-sur-Vesgre, pour faire suite à la très aimable proposition des représentants de la Colonie présents à Besançon ce jour.

L’AG est levée à 18 heures.
Le bureau de l’AEF





Pour citer ce document

« Compte rendu de l’AG de Besançon, 3 avril 2010  » , charlesfourier.fr , rubrique « Assemblées générales (et CA) » , avril 2010, en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article750 (consulté le 21 septembre 2017).



 . 

 . 

 .