remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : juin 2009

Becker, Félix


Né vers 1809. Colleur de papier, tapissier décorateur à Paris (Seine). Membre parisien de l’Union harmonienne et de l’Ecole sociétaire. Colon de Cîteaux (Côte-d’Or)


Félix Becker est parmi les trente-trois signataires de l’appel « aux masses », lancé le 21 janvier 1840 par le comité parisien établi par les membres de l’Union harmonienne. Cet appel est destiné à une « souscription universelle pour la fondation du premier phalanstère ». « Les phalanstériens de provinces et de l’étranger » sont exhortés à organiser dans chaque ville « un centre » de l’Union harmonienne et de tels comités. Il contribue à la souscription pour la fondation d’un phalanstère d’enfants pour 21 francs. Colleur de papier et tapissier décorateur, résidant au 13 barrière Rochechouart à Paris, il est signalé dans l’Almanach social pour l’année 1841, qui reprend cet appel, comme travailleur appartenant à l’École sociétaire.

Il participe avec son épouse Adélaïde à l’expérience phalanstérienne de Cîteaux. Il est alors âgé de 33 ans [1], en 1842.
Fin 1843, il donne son adhésion à la Correspondance phalanstérienne du groupe des harmonistes dont la gérance et le secrétariat sont assurés par le médecin Jounin.
En avril-mai 1846, La Correspondance des disciples de la science sociale le recommande à ses lecteurs. Il est installé 54 rue Popincourt à Paris comme ouvrier tapissier à façon. Plusieurs annonces publicitaires à son nom sont insérées dans La Démocratie Pacifique entre 1846 et 1848. Elles sont repérées comme émanant d’un « phalanstérien dévoué » [2] par le signe distinctif « ⁂ ». Tapissier et colleur de papier, il est installé au 9 rue de la Tour d’Auvergne. Félix (ou Frédéric suivant les annonces) Becker s’établit au 9 rue Neuve-Coquenard, cour Saint-Guillaume à Paris, au mois de juin 1847.


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : juin 2015

Notes

[1et non 39 ans comme l’indique Thomas Voët, La Colonie phalanstérienne de Cîteaux, 1841-1846, les fouriéristes au champs, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2001, Annexe 10 « Les phalanstériens de Cîteaux ».

[2« Annonces gratuites », Bulletin phalanstérien, 14 septembre 1846, n° 2 p. 24.


Ressources

Sources

Archives départementales de la Côte-d’Or, 20M18 Phalanstère de Cîteaux, « contrôle nominatif des personnes des deux sexes », 1er janvier 1842.
Almanach social pour l’année 1841, Paris, Librairie sociale (1840), pp. 168 et 174 (en ligne sur le site de la Bibliothèque virtuelle sur les Premiers socialismes, université de Poitiers).
« Deuxième liste de la souscription pour la fondation du phalanstère d’enfants », Le Premier Phalanstère, lundi 15 février 1841, p. 4.
La Correspondance des disciples de la science sociale, avril-mai 1846, n° 7, p. 4.
« Première liste des adhésionnaires », Correspondance phalanstérienne, n° 5, janvier 1844, p. 45.
« Annonces gratuites », Bulletin phalanstérien, 14 septembre 1846, n° 2 p. 24.
La Démocratie pacifique, 29 novembre 1846, 3 janvier, 7 mars, 16 mai, 30 mai, 6 juin, 31 octobre, 21 novembre, 5 et 19 décembre 1847, 23 janvier 1848.

Bibliographie

Thomas Voët, La Colonie phalanstérienne de Cîteaux, 1841-1846, les fouriéristes au champs, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2001, Annexe 10 « Les phalanstériens de Cîteaux ».


Index

Lieux : Cîteaux (commune de Saint-Nicolas-lès-Cîteaux, Côte-d’Or) - Paris, Seine

Notions : Enfance - Essai sociétaire - Publicité - Réalisateurs - Union harmonienne

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Becker, Félix », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en juin 2009 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article674 (consultée le 24 juin 2017).

 . 

 . 

 .