remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : mai 2009

Boidron, François


Né à Nantes le 3 ventôse an III (21 février 1795). Décédé à Genève (Suisse) le 25 novembre 1867. Marchand parfumeur et coiffeur aux Bergues à Genève. Correspondant de l’Union harmonienne. Correspondant de La Démocratie pacifique pour le groupe genevois en 1845. Actionnaire de l’Union agricole d’Afrique.


François Boidron est le fils de Pierre-Guillaume Boidron, marchand fripier originaire d’Angers, âgé de trente ans, marié à Nantes où il réside et de Perrine-Geneviève Legris, âgée de vingt-et-un ans. Vers 1820, François Boidron s’établit à Lyon, rue de la Grenette, comme perruquier, profession qu’exerce alors son père à Nantes. Il épouse le 15 janvier 1824 une genevoise Jeanne-Louise (dite Emilie) Matthey, orpheline de Jean-François Matthey, domiciliée à Lyon avec sa mère, dont il a trois enfants. Marie-Jeanne dite Jenny naît à Lyon le 12 janvier 1827. Parmi les déclarants de cette naissance, il convient de noter la présence d’Edouard Hamel qui s’illustre durant les insurrections lyonnaises de novembre 1831 et d’avril 1834 [1]. Toujours à Lyon, le 25 juillet 1835, naît Louis. La famille s’installe à Genève en septembre 1835, à la demande de Jeanne-Louise Matthey. Le procès-verbal de la Chambre des étrangers de Genève souligne que Boidron « se présente très bien. Sa conduite et sa moralité sont favorables » [2]. Il possède quelques moyens puisqu’il achète comptant pour 5000 francs, l’établissement de M. Dörner aux Bergues. Un troisième enfant, Aimé-Pierre naît le 13 mai 1837 à Genève.

Marchand parfumeur à Genève, son nom est inscrit sur la liste des abonnés à La Phalange « qui ont droit aux gravures de Chartres » [3] réalisées par César Daly. En 1840, il est cité comme correspondant et membre de l’Union harmonienne résidant aux Bergues. Mais en 1844, Cantagrel en fait le correspondant du centre parisien de l’Ecole sociétaire en remplacement d’Alliez « gardant des réserves extrêmes » [4]. Il est cité à plusieurs reprises dans la « Petite correspondance » de La Démocratie pacifique au cours de l’année 1845. Il paraît avoir joué un rôle important au sein de l’un des deux groupes phalanstériens genevois, « groupe assez nombreux, fort actif, fort dévoué, mais peu riche » [5], formé essentiellement d’artisans et d’ouvriers. En octobre 1845, Alexandre Castres, secrétaire de l’un des groupes genevois constitué, écrit-il, depuis 4 ans, signale à La Correspondance des disciples de la Science Sociale [6] que Boidron leur a transmis le premier numéro de nouveau titre phalanstérien ainsi que les noms et les adresses des « anciens membres de la Correspondance » [7] harmonienne. En août 1848, trois membres de la famille Boidron sont actionnaires de l’Union agricole d’Afrique : Boidron, coiffeur, à Genève, probablement François Boidron, actionnaire de catégorie 1 (colonisateur), Mlle Jenny Boidron et Jean-Louis Boidron, à Genève, actionnaires de catégorie 3 (commanditaires). François Boidron est naturalisé à Genève le 23 avril 1853 [8], ainsi que sa femme qui retrouve sa nationalité et ses enfants [9]. En 1855, parmi les colons partis de Zürich pour Brême à destination du Texas, se trouve son fils Louis Boidron, jeune coiffeur âgé de vingt ans. François Boidron, marchand coiffeur résidant à Genève quai et hôtel des Bergues est encore cité dans le répertoire Noirot des abonnés et contacts de la Librairie, postérieur à 1860.


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : novembre 2016

Notes

[1Cour des Pairs, Affaire du mois d’avril 1834, rapport fait à la cour par M. Girod (de l’Ain), tome 2, faits particuliers de Lyon, Saint-Etienne, l’Isère, Chalon, Arbois, Marseille et Clermont-Ferrand, Paris, Imprimerie royale, 1834, p. 27 et p. 74.

[2Archives d’Etat, Genève, procès-verbaux de la Chambre des étrangers, 6 octobre 1835, C. 19, 1835, p. 455. D’après les renseignements fournis par Marc Vuilleumier. Avec mes chaleureux remerciements.

[3Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10AS31 (1) (689Mi51), liste des « abonnés qui ont droit aux gravures de Chartres », (1837-1838 ?)

[4Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10 AS 37 (681 Mi 59, vues 234-237), lettre de Cantagrel à Allyre Bureau, Valence le 24 novembre 1844.

[5Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10 AS 37 (681 Mi 59, vues 234-237), lettre de Cantagrel à Allyre Bureau, Valence le 24 novembre 1844.

[6Voir « Louis-Silver Bacon (dit Bacon aîné) », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en septembre 2013 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1225 (consultée le 19 janvier 2015).

[7« [Lettre d’Alexandre Castres, Genève, le 27 octobre 1845 », La Correspondance des disciples de la science sociale, décembre 1845, p. 12.

[8« Tableau des individus admis à la naturalisation dans le canton de Genève par le Grand Conseil, dans ses séances des 23 avril et 19 septembre 1853, et qui ont prêté serment dans le courant de l’année 1853 (art. 11 et 13 de la Loi du 24 février 1853) », Recueil authentique des lois et actes du gouvernement de la République et canton de Genève, partie cantonale, tome XXXIX, année 1853, Genève, impr. Vaney, 1854, pp. 464-465.

[9D’après les renseignements fournis par Marc Vuilleumier.


Ressources

Sources

Notes de Marc Vuilleumier (avec mes remerciements).
Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10AS31 (1) (689Mi51), liste des « abonnés qui ont droit aux gravures de Chartres », [1837-1838 ?] ; 10 AS 37 (681 Mi 59, vues 234-237), lettre de Cantagrel à Allyre Bureau, Valence le 24 novembre 1844.
Archives municipales de Nantes, 1E69, registre de l’état civil, section de l’Egalite et La Fosse, acte de naissance du 3 ventôse an III (en ligne sur le site des Archives municipales de Nantes, vue 67).
Archives municipales de Lyon, 2E220, registre de l’état-civil, acte de mariage de François Boidron et Marie-Jeanne Matthey n° 36 du 15 janvier 1824 (en ligne sur le site des Archives municipales de Lyon, vue 17).
Archives municipales de Lyon, 2E236, registre de l’état-civil, acte de naissance de Marie-Jeanne Boidron n° 243 du 15 janvier 1827 (en ligne sur le site des Archives municipales de Lyon, vue 31).
Archives municipales de Lyon, 2E316, registre de l’état-civil, acte de naissance de Louis Boidron n° 2700 du 27 juillet 1835 (en ligne sur le site des Archives municipales de Lyon, vue 52).
Archives d’Etat, Genève, procès-verbaux de la Chambre des étrangers, 6 octobre 1835, C. 19, 1835, p. 455.
Ecole Normale Supérieure, fonds Considerant, carton 13, dossier VIII, « correspondance - répertoire - M. Noirot - 13, rue des Saints-Pères », [post 1860].
Almanach social pour l’année 1840, Paris, Librairie sociale (1839), p. 178 (en ligne sur le site de la Bibliothèque virtuelle sur les Premiers socialismes, université de Poitiers).
« Petite correspondance », La Démocratie pacifique, 1845 (notes de Marc Vuilleumier).
« [Lettre d’Alexandre Castres, Genève, le 27 octobre 1845 », La Correspondance des disciples de la science sociale, décembre 1845, p. 12.
Liste des actionnaires de l’Union agricole d’Afrique, août 1848, p. 4 (en ligne sur Gallica, vue 61).
Bulletin de la Société de colonisation européo-américaine au Texas, [mai 1855], p. 7 (en ligne sur Gallica, vue 15).
Cour des Pairs, Affaire du mois d’avril 1834, rapport fait à la cour par M. Girod (de l’Ain), tome 2, faits particuliers de Lyon, Saint-Etienne, l’Isère, Chalon, Arbois, Marseille et Clermont-Ferrand, Paris, Imprimerie royale, 1834, p. 27 et p. 74.
« Tableau des individus admis à la naturalisation dans le canton de Genève par le Grand Conseil, dans ses séances des 23 avril et 19 septembre 1853, et qui ont prêté serment dans le courant de l’année 1853 (art. 11 et 13 de la Loi du 24 février 1853) », Recueil authentique des lois et actes du gouvernement de la République et canton de Genève, partie cantonale, tome XXXIX, année 1853, Genève, impr. Vaney, 1854, pp. 464-465 (en ligne sur Google livres).


Index

Lieux : Genève, Suisse - Sig, Algérie

Notions : Colonisation - Groupe local - Presse - Union harmonienne

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Boidron, François », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mai 2009 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article662 (consultée le 17 avril 2017).

 . 

 . 

 .