remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : mars 2009

Chevrot, (Bénigne Claude) Alfred


Né le 11 mai 1820, à Dijon (Côte-d’Or) ; décédé à Dijon le 5 février 1895. Architecte.


Fils d’un avocat, petit-fils et petit-neveu de peintres, il entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Dijon, puis suit les cours de celle de Paris, de 1839 à 1843. Il s’installe ensuite comme architecte à Dijon - il occupe notamment la charge d’architecte des hospices de la ville de Dijon ; il enseigne également l’architecture à l’Ecole des Beaux-Arts de cette ville à partir de 1846, comme professeur adjoint, puis comme titulaire.
Dans les années 1840, il fréquente les milieux fouriéristes dijonnais ; il épouse en 1848 Marie Sophie Emma Mercier ; elle est la petite-fille de Gabriel Gabet, l’un des premiers disciples de Fourier, propagateur du fouriérisme en Côte-d’Or, et qui a lui-même donné à ses enfants un « cours oral » de fouriérisme [1]. Veuf dès 1849, Chevrot se marie en 1851 avec Angéline Adèle Mercier, sœur de sa première femme. Il continue à soutenir l’Ecole sociétaire jusque dans les années 1880, en s’abonnant à La Science sociale, puis au Bulletin du mouvement social, ainsi qu’en souscrivant à la librairie des sciences sociales.
Il est également l’un des souscripteurs de la Maison rurale de Ry (Seine-Maritime), un établissement d’éducation fondé par le Dr Jouanne [2].
Parallèlement à son activité professionnelle et à son engagement phalanstérien, il participe à des activités savantes, au sein de la Commission des Antiquités de la Côte-d’Or, dont il est membre à partir de 1853, ainsi qu’à des activités caritatives, au sein de la Société d’assistance de la ville de Dijon, fondée en 1871.


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : décembre 2013

Notes

[1Jonathan Beecher, Fourier, le visionnaire et son monde, Paris, Fayard, 1993, p. 392, p. 399 et p. 408

[2L’Education nouvelle par le libre essor des facultés. Bulletin trimestriel de la Maison rurale d’expérimentation sociétaire fondée à Ry, avec ménage d’enfants, Ecole de différents degrés, jardins et ateliers d’apprentissage, 7e année, 2e série, n°1, octobre 1876, tableau des souscripteurs


Ressources

Sources

Etat-civil de Dijon (accessible en ligne sur le site des Archives départementales de Côte d’Or)

Archives départementales de Côte d’Or, 32 T 2, dossier de professeur à l’Ecole des beaux-arts de Dijon

Archives nationales, Fonds Fourier, 10 AS 32, Souscription pour la librairie des sciences sociales

Archives nationales, Fonds Fourier, 10 AS 37, Lettres de Chevrot pour s’abonner au Bulletin du mouvement social, 20 février 1876 et 20 février 1878.

Ecole Normale Supérieure, Fonds Considerant, Carton 13, dossier 1, Lettres du 22 mars 1867 et du 25 juin 1858 pour s’abonner à La Science sociale

Ecole Normale Supérieure, Fonds Considerant, Carton 4, dossier 3, chemise 2, abonnements au Bulletin du mouvement social, 1878 et 1879.
« Nécrologie », Mémoires de la Commission des Antiquités du département de la Côte d’Or, 1889-1896, tome 12, p. CCIX.
Dictionnaire biographique comprenant la liste et les biographies des notabilités dans les lettres, les sciences et les arts... du département de la Côte-d’Or, Paris, Jouve, 1895.

Bibliographie

Sylvain Laveissière, Dictionnaire des artistes et ouvriers d’art de Bourgogne, tome 1 (A-K), Paris, F. de Nobele, 1980, 289 p., p. 118.


Index

Lieux : Dijon, Côte-d’Or

Notions : Architecture

Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Chevrot, (Bénigne Claude) Alfred », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mars 2009 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article636 (consultée le 30 juin 2017).

 . 

 . 

 .