retour au sommaire

GRANVILLE Jean-Ignace-Isidore Gérard, dit : La meilleure forme de gouvernement (2008)
Paris, Abstème et Bobance, 2008, 19 p.

Thomas Bouchet  |  2008 / n° 19 |  décembre 2008



Index

Personnes : Grandville, Jean-Isidore Gérard dit

Pour citer ce document

BOUCHET Thomas , « GRANVILLE Jean-Ignace-Isidore Gérard, dit : La meilleure forme de gouvernement (2008). Paris, Abstème et Bobance, 2008, 19 p.  », Cahiers Charles Fourier , 2008 / n° 19 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article591 (consulté le 24 août 2017).

Texte intégral

Dans Un Autre monde (1844), un ouvrage dont le sous-titre dit assez bien le ton général de l’ensemble (Transformations, visions, incarnations, ascensions, locomotions, explorations, pérégrinations, excursions, stations, cosmogonies, fantasmagories, rêveries, folâtreries, facéties, lubies, métamorphoses, zoomorphoses, lithomorphoses, métempsycoses, apothéoses et autres choses) Granville raconte et illustre les voyages extraordinaires de trois néo-dieux, Puff, Krackq et Hahblle. La meilleure forme de gouvernement est le passage de Un Autre monde (chapitre 33 et avant-dernier) où Krackq explique à Puff comment bien gouverner en vue de l’harmonie sociale. Il commence par préciser qu’il rejette toutes les formes de gouvernement expérimentées jusque là, y compris la monarchie constitutionnelle - or tel est le régime que connaît la France de 1844. Les références à la pensée de Fourier sont explicites ; sur un ton plaisant, avec humour et imagination, Granville insiste par exemple sur la queue des fouriéristes, sur la papillonne, la composite et la cabaliste, sur « les flots de vin de Champagne [qui] s’échapperont des fontaines ». Et tout cela grâce à l’attraction. Krackq conclut : « Voilà, selon moi, la meilleurs forme de gouvernement. Qu’en penses-tu ? » Puff répond « Hum ! hum ! hum ! » Ce texte amusant, remarquablement illustré par Granville, est très bien servi par l’éditeur : les vingt pages de ce petit livre sont un régal pour les yeux.


Thomas Bouchet

Thomas Bouchet

Thomas Bouchet est maître de conférences en histoire à l’université de Bourgogne (Dijon). Il travaille ces temps-ci sur Fourier et l’Ecole sociétaire, sur les relations entre socialisme et sensualité, sur l’histoire des insurrections au XIXe siècle.


Les autres articles de Thomas Bouchet





 . 

 . 

 .