Association
remonter 

mise en ligne : mai 2008

Compte rendu de l’AG de Lyon, 19 avril 2008






L’Assemblée générale de l’Association d’études fouriéristes s’est déroulée dans les locaux du Cedrats (Centre de documentation et de recherches sur les alternatives sociales) montée Saint-Sébastien, sur les pentes de la Croix-Rousse, à Lyon. Le bureau de l’association, au nom de tous les membres présents, remercie vivement le directeur du Cedrats, Mimmo Pucciarelli, pour son accueil chaleureux et pour la présentation qu’il fait du Cedrats et de la vie associative croix-roussienne.
Une trentaine de personnes (dont vingt-quatre adhérents) sont présentes, venues pour certaines de loin (Etats-Unis, Italie, Suisse !) Le début de l’après-midi est consacré à la présentation de la toute récente traduction en italien du Fourier de Jonathan Beecher par Roberto Massari (maître d’œuvre de cette entreprise), puis à la projection d’un extrait de film sur Simone Debout, présenté par Nicole Chosson. Les livres Pour une autre voie (avec des contributions de Martin Stohler) et Pour un nouvel anarchisme (de René Schérer) sont également présentés.
L’Assemblée générale est déclarée ouverte par le président de l’AEF à 16 heures.

Rapport moral
(par Thomas Bouchet, président de l’AEF)

Thomas Bouchet insiste pour commencer sur le rôle joué dans la préparation du rapport moral et dans la vie de l’association par Chantal Guillaume, qu’il remercie. Il axe son rapport sur les deux caractéristiques principales de l’association : avancement et diffusion du savoir sur Fourier et l’Ecole sociétaire, sensibilité aux actualités de l’« utopie ».

La poursuite des travaux engagés

Les Cahiers. Le numéro 18 a paru depuis en décembre 2007. Le rythme reste régulier, la qualité est reconnue (sur le fond ; sur la forme aussi grâce à Lilian Vincendeau) ; les discussions ont été nombreuses et constructives, notamment lors des réunions de comité de rédaction. Le résultat est une fois encore très positif.

Le site charlesfourier.fr. Thomas Bouchet donne la parole à Pierre Mercklé, qui montre que ce site, ouvert en 2006, a trouvé son rythme et a gagné en visibilité. Il figure toujours en bonne place lorsqu’on fait une recherche internet sur Fourier ou l’Ecole sociétaire.
La présentation de l’association s’est précisée
la mise en ligne partielle des Cahiers s’est poursuivie (Cahier 15 en ligne depuis avril)
L’espace « découverte » est désormais plus fourni
Les rubriques ressources, bibliothèque ont progressé
La rubrique actualités, enfin, est très régulièrement alimentée

Vie de l’association. L’AEF a pu s’appuyer sur les membres de son bureau et de son conseil d’administration, au fil des réunions. Merci aux membres de ces deux groupes. Au-delà, un important travail au jour le jour a été mené avec constance :
Suivi des adhésions et des abonnements (Chantal Guillaume et Michel Guet)
Correspondance avec des personnes intéressées par nos activités (Pierre Mercklé, Jean-Claude Dubos, Laurence Bouchet)
Refonte achevée de notre trésorerie (Michel Guet et Chantal Guillaume).
Vente de Cahiers (idem.)
La préparation de l’AG de Lyon, ces trois derniers mois, doit beaucoup à Michel Guet et à Pierre Mercklé. Là aussi, c’est la poursuite d’un mouvement engagé ces dernières années.
L’association a enfin continué à prendre part à diverses initiatives afin de se faire connaître : pour les Cahiers, salon de Genève (CRLFC), salons avec les Presses du Réel ; débats autour de la question d’une statue pour Fourier, Paris (René Schérer s’est beaucoup impliqué) ; participations diverses : activités de l’association « Le 6 rue de la Madeleine » (Besançon, juillet 2007) ; « Forum d’histoire citoyenne » (Nantes, mars 2008) ; notices pour le catalogue « Célébrations nationales » ; articles pour la revue Entropia.

Le développement de l’activité

Cahiers. Un comité de rédaction élargi a fait ses preuves. Il se compose de douze personnes (entrée de Marc Vuilleumier en 2007). Il a une dimension internationale affirmée (Australie, Belgique, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Roumanie, Suisse). Il renforce encore la crédibilité de notre publication. La rubrique expérimentation est montée en puissance. Il ne faut pas hésiter à y contribuer car cette rubrique animée par Chantal Guillaume participe à l’ouverture de notre association sur l’actualité. Le numéro 19 des Cahiers est en préparation ; il sera consacré à « Victor Considerant, 1808-2008 ». Un financement CRLFC a été demandé. Il s’agit de produire un Cahier très approfondi (250 pages) et davantage diffusé, valorisé. Le CRLFC aiderait financièrement (50% de la fabrication HT) et soutiendrait la diffusion.

Le site. Les grandes nouveautés sont : le « Dictionnaire de l’Ecole sociétaire » (il a d’ores et déjà, arrivé à la lettre C, une bonne visibilité), les articles inédits dans la rubrique « Etudes », les inventaires de fonds d’archives, la multiplication des liens avec d’autres sites.

Perspectives

Cahiers. Il convient de penser dès maintenant aux numéros suivants : toutes les contributions sont les bienvenues. Certains articles sont d’ores et déjà promis. Un dossier spécial sera consacré à Fourier-Benjamin grâce à Florent Perrier, dans le sillage de séminaires qui se tiennent depuis plusieurs mois à L’EHESS (Cahier 20, 2009).

Publications. L’association apporte son soutien moral à l’édition d’articles et d’ouvrages de ses membres. « Rivages harmonie », un recueil d’articles parus dans les 14 premiers numéros des Cahiers, sera bientôt publié aux éditions des Saints-Calus, sous la direction de Loïc Rignol et de Thomas Bouchet, avec une préface de Jonathan Beecher. La recherche d’un éditeur se poursuit pour la traduction française du Considerant de Jonathan Beecher (une piste prometteuse est explorée avec les Presses du Réel).

Autres. Notre association, enfin, se doit de renforcer les liens déjà établis avec d’autres structures : la fondation Godin, la colonie de Condé-sur-Vesgre, l’ICEM-Pédagogie Freinet, La Fraternelle, le Centre d’Art mobile... Des contacts sont à prendre avec Philippe Régnier et les « saint-simoniens », avec d’autres structures encore. On envisage pour la prochaine assemblée générale de se retrouver à Salins. Des contacts très fructueux ont déjà été pris avec la ville de Salins qui s’est engagée dans une « année Considerant » très dynamique.

En conclusion, l’association fonctionne bien, l’atmosphère est vivante et chaleureuse, il vaut simplement la peine de la faire connaître davantage.

Rapport financier
(par Michel Guet, trésorier de l’AEF)

Exercice 2007, du 1er janvier au 31 décembre

CAISSE BANQUE TOTAL
Trésorerie au
01/01/2007
35,00 € 1461,98 € 1496,98 €
recettes de
l’exercice
3079,93 €
dépenses de
l’exercice
2681,31 €
Solde au
31/12/07
à reporter

16,59 € |
1879,01€ |
1895,60 €
|

Recettes

Les recettes (3079,93 €) consistent essentiellement en :
1 - cotisations (144 membres cotisants à ce jour dont 17 bibliothèques France et étranger, l’association est présente dans 13 pays ce dont l’association peut être fière : Etats-Unis, Australie, Canada, Italie, Espagne, Suisse, Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Roumanie, Japon, Mexique),
2 - quotes-parts des membres présents à l’Assemblée Générale (Saint-Claude La Fraternelle, avril 2004), ce qui, pour cet exercice, gonfle artificiellement les recettes ainsi que les dépenses... IL faut veiller à ce que l’organisation de l’AG épargne à l’avenir ce transfert inutile de recettes/dépenses,
3 - ventes au numéro de cahiers et dons divers - merci aux généreux donateurs.
Ces sommes étant souvent confondues en un seul règlement, il aurait été trop fastidieux de les ventiler pour le présent exercice.

Dépenses

Frais
bancaires
Envois
postaux
Fournitures
papeterie
Maquette et
Impression cahier
Divers
(dont A.G.)
TOTAL
12,50 € 476,65 € 83,29 € 1305,67 803,20 2681,31
0,47 % 17,78 % 3,11 % 48,69 % 29,95 % 100 %

Commentaires :

- Frais bancaires : 12,50 € dont 6 € pour recherche d’écriture.

- Envois postaux : près de 18 % de nos dépenses, il sera difficile de réduire ce poste.

- Fournitures papeterie (3,11 %) consiste en enveloppes, étiquettes, dossiers, classeurs et autres.

- Maquette et impression (près de la moitié des dépenses). Quelques remarques : pour la maquette, bien qu’ayant rétribué ce service en fournitures diverses, ce poste a été imputé dans les coûts d’établissement du Cahier annuel. À l’avenir, une note d’honoraires sera établie par le graphiste, ce qui pour des sommes si minimes ne semble pas poser de problème : coût environ 350 €.
Sur l’ensemble de ce poste (1300 €), déduire les 350 € de maquette donne 950 € de coût d’impression. En réalité il n’en est rien, car un acompte avait été versé sur l’exercice 2006, seul le solde figure sur l’exercice 2007. Le coût exact de l’impression est d’environ 1500 € auxquels s’ajoute les frais de maquette, 350 €, doit un total de 1850 €.

- Divers dont AG. À ce poste figurent les 8 chambres d’hôtel et les 16 repas imputable à l’AG de Saint-Claude auxquels s’ajoutent diverses prestations (soirée jazz, petits déjeuners, visite Fraternelle) toutes sommes récupérées par ailleurs. L’association pour sa part a tenu à prendre en charge le cher conférencier, les boissons des congressistes ainsi que les repas de deux des hôtes de la Fraternelle, coût total : environ 150 € - cela n’a pas coûté cher à l’association...

Conclusion

En conclusion, il faut tabler pour l’avenir sur une grande prudence. La trésorerie est en équilibre précaire, l’association reste fragile et plutôt modeste, en effet elle ne dispose d’aucune avance financière et elle est à la merci du moindre écueil, du moindre imprévu.
De plus, une augmentation des coûts de maquette et d’impression (chacun peut souhaiter les Cahiers plus riches et plus séduisants, n’est-ce pas ?), ainsi que des coûts d’acheminement (lesquels représentent à eux seuls près de 70 pour cent des dépenses) est à prévoir.
Les ventes de numéros actuellement en stock sont à privilégier, quitte à proposer des conditions avantageuses, en effet il paraît préférable que circulent nos Cahiers plutôt que de les savoir dormir dans des cartons. Aucune subvention n’a été perçue au cours de l’exercice, il est envisagé d’entamer quelques démarches en 2008 auprès de diverses collectivités publiques et financeurs institutionnels, il ne reste qu’à souhaiter que les efforts déployés en ce sens trouvent une fin heureuse...

Mise aux voix des rapports

Adhérents présents : 24
Procurations : 8

Le rapport moral est mis aux voix. Il est adopté (unanimité)
Le rapport financier est mis aux voix. Il est adopté (unanimité)

Renouvellement partiel
du conseil d’administration selon statuts

Quatre membres ont été renouvelés l’an dernier à Saint-Claude par tirage au sort (Alain Cassiot, Jean-Claude Dubos, Michel Guet, Pierre Mercklé). Par tirage au sort, Jonathan Beecher, Gaston Bordet, Thomas Bouchet et Bernard Desmars sont concernés pour le renouvellement de 2008. Tous les quatre sont reconduits, chaque fois à l’unanimité moins une voix.

Questions diverses

Les Cahiers. La discussion porte sur le mode de financement. Un soutien du CRL permet une rentrée financière importante mais certains se demandent dans quelle mesure la demande de subvention n’est pas contraignante pour notre association. Les dossiers sont difficiles et fastidieux à monter, les exigences de rythme et de contenu sont nombreuses. Quelques membres pensent qu’il pourrait être utile de trouver d’autres sources de financement (mécénat par exemple). Cette proposition soulève un débat dans l’assistance. La discussion porte ensuite sur la date de parution des Cahiers. Le mois de décembre est-il le meilleur moment ? Une parution au printemps serait préférable, indique le trésorier ; de plus, le rendez-vous de l’assemblée générale serait couplé avec la sortie des Cahiers. On envisage la possibilité de vente des Cahiers anciens à des tarifs très préférentiels. Le principe est adopté, les détails seront définis en conseil d’administration. Le lien entre les Cahiers et le site est mis en débat : on s’accorde à penser que la version papier est indispensable ; mais le site peut offrir des compléments, des approfondissements. C’est aussi une vitrine qui permet de faire connaître nos publications papier.
En fin d’assemblée générale, les représentants de la colonie de Condé-sur-Vesgre (Monsieur et Madame Adam, Monsieur et Madame Duizabo) présentent leurs activités à venir et notamment un colloque en novembre 2009. L’idée d’une future assemblée générale de l’AEF à Condé est évoquée et très bien accueillie.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 18 heures.
Un pot est alors offert par l’association, avec vin du Jura et charcuterie !

La Secrétaire, Laurence Bouchet





Pour citer ce document

« Compte rendu de l’AG de Lyon, 19 avril 2008  » , charlesfourier.fr , rubrique « Assemblées générales (et CA) » , mai 2008, en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article544 (consulté le 4 juillet 2017).



 . 

 . 

 .