remonter 
mise en ligne : février 2008

Boll, Henrich (jeune)


Né à Gwinden, près de Bergdietikon [Argovie] (Suisse), le 14 novembre 1830, mort à Dallas (Etats-Unis) le 5 novembre 1904


Boll gagne Zurich à l’âge de 19 ans, pour entrer en apprentissage dans une conserverie. En 1854, il perd sa femme et ses deux enfants. Le 12 février 1855, il embarque à Brême avec le groupe de Bürkli pour rejoindre la colonie de Réunion, où il arrive près de cinq mois plus tard, le 4 juillet. Sans doute fait-il parvenir à sa famille des lettres débordant d’enthousiasme, car il est bientôt rejoint par ses parents, ses deux sœurs, son oncle Jacques Peire, puis, beaucoup plus tard par son oncle Jacob, pharmacien qui a connu des revers en Europe. A Réunion, il fait la connaissance d’Elizabeth Knoepfli, qu’il épouse le 21 juillet 1856, et avec laquelle il a dix enfants (dont deux morts en bas âge). Au sein de la colonie, il est chargé de s’occuper de la mise en conserve des viandes. En 1862, il s’engage dans l’armée confédérée, et sert dans l’intendance. De retour à Dallas, il reprend le commerce de la viande (en association avec les frères Henri, Henri Frick et Knoepfli). Très actif dans l’immobilier, il s’intéresse aussi aux affaires publiques. En 1868 il refuse la place d’adjoint au maire qui lui été proposée par les autorités militaires qui administrent le Texas, mais il est élu City and County Treasurer lors des premières élections libres de 1872. Il est franc-maçon, et appartient à plusieurs loges.


Dernière mise à jour de cette fiche : novembre 2013

Ressources

Bibliographie

Michel Cordillot (dir.), « Autour de la colonie de Réunion, Texas », Cahiers Charles Fourier, 4, 1993.


et sur ce site...

Michel Cordillot Au Texas
Aperçus biographiques sur quelques membres de Reunion
Cahiers - 1993 / n° 4 - octobre 2016
article en texte intégral


Index

Lieux : Dallas, Texas - Réunion, Texas - Zurich, Suisse

Notions : Réalisateurs

Pour citer cette notice

, « Boll, Henrich (jeune) », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en février 2008 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article474 (consultée le 7 octobre 2017).

 . 

 . 

 .