remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : février 2008

Blondel, Paul-Emile


Né le 3 mai 1811 à Paris, mort en 1864 à Oran. Fils de Jacques-Louis Blondel, négociant, et de Rose Désirée Scipion. Officier d’artillerie titulaire de la légion d’honneur ; directeur au domaine du Sig, puis président du conseil d’administration de l’Union agricole d’Afrique


L’activité phalanstérienne connue de Blondel se déroule principalement dans le cadre de l’Union agricole d’Afrique, à Saint-Denis du Sig. Cet officier est très tôt l’un des actionnaires de la société. En 1850, il est nommé par le conseil d’administration pour diriger l’exploitation du domaine. Cependant, les difficultés économiques et l’arrivée d’administrateurs non fouriéristes à la tête de la société provoquent son départ en 1851. En 1854, il parvient avec quelques autres fouriéristes à rentrer au conseil d’administration, désormais installé en Algérie, puis à reprendre le contrôle de l’entreprise. En 1855, il est élu président du conseil d’administration, poste qu’il occupe jusqu’à son décès en 1864 ; il s’efforce alors d’assainir la situation financière en empruntant auprès de quelques actionnaires (il prête lui-même 1 500 francs à l’Union) et en réorganisant la gestion de l’entreprise : afin d’assurer des revenus réguliers et de réduire les dépenses d’exploitation, il loue une grande partie des terres à des fermiers, totalement extérieurs au projet phalanstérien. Il s’agit pour lui et pour les dirigeants de l’Union, de suspendre provisoirement les objectifs initiaux et notamment le principe de l’association entre le capital, le travail et le talent, afin d’éviter la disparition de l’Union du Sig. Peu après sa mort, le conseil d’administration est transféré à Paris et tente de renouer avec les ambitions sociétaires des fondateurs. Son épouse est également très impliquée dans l’Union du Sig. Vers 1865-1867, elle projette de tenir une école sur le domaine, ce qu’une maladie l’empêche finalement de faire.


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : février 2008

Ressources

Sources

Archives nationales, 10 AS 36, Lettres de Blondel, à propos de l’Union du Sig, 7 mai 1855 et 7 juin 1855
Bibliothèque de l’Ecole polytechnique, Fiche Blondel (http://bibli.polytechnique.fr, rubrique Famille polytechnicienne, fiches des anciens élèves de l’Ecole)
Bulletin de l’Union agricole d’Afrique au Sig, 1850, 1854, 1856, 1867 et 1884

Bibliographie

Jacques Valette, Socialisme utopique et idée coloniale. Jules Duval (1813-1870), Thèse de doctorat es lettres, Paris I, 1974, 6 volumes, 1736 p. (en particulier le chapitre 17, « Jules Duval et l’Union Agricole d’Afrique (1850-1870) », p. 472-511
Michèle Madonna-Desbazeille, « L’Union agricole d’Afrique. Une communauté fouriériste à Saint-Denis du Sig, Algérie », Cahiers Charles Fourier, n°16, décembre 2005, p. 51-63.
Bernard Desmars, « L’Union agricole d’Afrique. Projet phalanstérien, œuvre philanthropique ou entreprise capitaliste », Cahiers Charles Fourier, n°16, décembre 2005, p. 39-50.


Index

Lieux : Saint-Denis-du-Sig, Algérie

Notions : Armée

Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Blondel, Paul-Emile », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en février 2008 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article472 (consultée le 22 août 2017).

 . 

 . 

 .