remonter 
mise en ligne : février 2008

Beley, Frédéric, Eugène


Professeur de mathématiques au collège de Montbéliard (Doubs) sous la Deuxième République, probablement lié un temps à l’Ecole sociétaire.


Il est fort possible que Beley participe aux cours publics organisés par les phalanstériens de Montbéliard sous la Deuxième République ; ces cours, aux dires du procureur général de Besançon en janvier 1850, réunissent vingt à trente jeunes gens. Beley est condamné à la surveillance par la Commission mixte du Doubs, en 1852, au motif que « fouriériste, puis socialiste, [il est] en relations avec le parti, [il] dissimule son jeu et cherche à se créer un appui partout où il peut. » Il se rallie ensuite à l’Empire et donne « les plus grandes preuves d’un retour à de bons principes ».


Dernière mise à jour de cette fiche : février 2008

Ressources

Source

Archives nationales, BB 30/373.

Bibliographie

Roger Marlin, L’Epuration politique dans le Doubs à la suite du coup d’Etat du 2 décembre 1851, Dole, imprimerie Chazelle, 1958.


et sur ce site...

Thomas Bouchet Introduction
La singulière actualité du fouriérisme sous la Deuxième République
Cahiers - 1999 / n° 10 - décembre 1999
article en texte intégral


Index

Affichage : Maitron

Lieux : Montbéliard, Doubs

Notions : Education - Répression - République

Pour citer cette notice

, « Beley, Frédéric, Eugène », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en février 2008, initialement parue dans le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article462 (consultée le 30 juin 2017).

Cette notice est parue dans le


 . 

 . 

 .