retour au sommaire

FOURIER Charles : La Seduzione composta. Il fascino indiscreto dell’utopia (2006)

Traduction en italien du Dialogue du sauvage et du philosophe, de Citerlogue, Accord de la morale avec les droits naturels et Le charme composé par Pasko Simone, Stampa Alternativa, 2006


Louis Ucciani  |  2006 / n° 17 |  décembre 2006



Pour citer ce document

UCCIANI Louis , « FOURIER Charles : La Seduzione composta. Il fascino indiscreto dell’utopia (2006)  », Cahiers Charles Fourier , 2006 / n° 17 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article363 (consulté le 10 décembre 2017).

Texte intégral

Dans son introduction le traducteur retrace les grandes lignes du fouriérisme et insiste tout d’abord sur la fonction inventeur de Fourier [p. 5] qui lui valut d’être perçu comme un « danger public » dans sa dénonciation de la dysharmonie civilisée [p. 9] et son appel à la jouissance : « Qu’attendre d’un système qui dès le début du XIXe siècle pose le droit pour tous, hommes, femmes et enfants, de s’aimer et d’avoir le droit de jouir de leur corps libérés dans la fureur d’une orgie collective ? » [p. 10] Quelques mots aussi sur les influences de Fourier (Reich, Illich, Marcuse, Pasolini, Debord) et son « imagination sociale ».

En guise d’annexe les grandes lignes d’une réception italienne de Fourier. Entre 1839, année où paraît un livre anonyme présentant le système de Fourier, et aujourd’hui où figurent en bonne place bon nombre de nos amis et collaborateurs (M. A. Sarti, Roberto Massari, Laura Tundo, Mirella Larizza-Lolli), un parcours succinct mais assez suggestif nous est présenté. Notons une iconographie particulièrement intéressante malheureusement desservie par une mauvaise qualité d’impression.


Louis Ucciani

Louis Ucciani

Louis Ucciani enseigne la philosophie à l’Université de Franche-Comté. Il collabore depuis leur création aux Cahiers Charles Fourier. Ses axes de recherche récents interrogent la genèse et la structure de l’art contemporain. Il a notamment publié Charles Fourier ou la peur de la raison (Paris, Kimé, 2000) ou encore de Saint-Augustin ou le livre du Moi (1998). Dernier ouvrage paru : Le geste du peintre (2003).


Les autres articles de Louis Ucciani





 . 

 . 

 .