retour au sommaire

Les auteurs

2013 / n° 24 |  juillet 2021



Pour citer ce document

, « Les auteurs  », Cahiers Charles Fourier , 2013 / n° 24 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article2373 (consulté le 18 octobre 2021).

Texte intégral

Les auteurs
Laurent Baridon (Université Lumière-Lyon 2/LARHRA-UMR 5190 du CNRS) travaille sur les imaginaires scientifiques et sociaux des artistes et sur les modes de visualisation des concepts. Son dernier ouvrage est consacré aux cartes géographiques qui procèdent d’analogies entre les corps et les territoires (Un atlas imaginaire, 2012). Conservatrice des bibliothèques et docteure en histoire (Paris IV), Nathalie Brémand est chercheuse associée à l’Université de Poitiers (CRIHAM) ; elle est responsable scientifique de la Bibliothèque Virtuelle sur les Premiers Socialismes et membre de l’Association d’Études Fouriéristes. Ses recherches actuelles portent sur fouriérisme et déviance,
Elsa Maillot, graphiste indépendante, vit et travaille à Besançon essentiellement pour des associations et des institutions. Elle est diplômée de l’École Régionale des Beaux-Arts de Besançon. Son travail de traduction des images questionne la schématisation, l’appropriation et la réécriture. Depuis sa résidence au FRAC Champagne-Ardenne en 2009, elle poursuit son travail sur la Théorie des quatre mouvements de Charles Fourier. Docteur en Esthétique et Philosophie de l’art (Paris I Panthéon-Sorbonne), Florent Perrier est notamment chercheur associé à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC) et aux archives Walter Benjamin de Berlin. En 2010, il a dirigé avec Michèle Riot-Sarcey le Cahier Charles Fourier n° 21 consacré à « Walter Benjamin lecteur de Charles Fourier ». Ses travaux portent sur les rapports entre l’art, l’utopie et le politique et sur l’esthétique de la résistance, Antoine Picon est directeur de recherches à l’École nationale des Ponts et Chaussées (laboratoire LATTS) et professeur à la Graduate School of Design de l’Université Harvard. Il s’intéresse aux relations entre utopie, sciences, techniques et urbanisme. Il est notamment l’auteur de Les Saint-simoniens. Raison, imaginaire et utopie (2002).






 . 

 . 

 .