Ressources
remonter 

Charles Fourier  |  mise en ligne : septembre 2004

1803 : Lettre au Grand Juge
Bulletin de Lyon, 4 nivôse An 12, reproduit par Rocquain, Revue de France, t. 10, 30 avril 1874, et par Charles Pellarin, Lettre de Fourier au grand juge, Paris, 1874, 105 p.




Index

Personnes : Cadet de Vaux - Rumford



Les passages entre parenthèses correspondent aux biffures dans le manuscrit de Fourier.

Lyon 4 nivose an 11 [sic, pour 12]. Citoyen Grand Juge. C’est à propos d’une bagatelle que je vais vous réveler de grandes choses permettez-moi une demi page sur cette bagatelle qui donne lieu à l’annonce de l’harmonie universelle.

Je suis informé que des particuliers vous ont adressé leurs observations critiques au sujet de l’article Triumvirat dont je vous fais passer un exemplaire il me semble que c’était assez du commissaire général de police pour exercer une telle censure j’en ai conféré avec lui et je suivrai ses instructions.

Diverses fois j’ai adressé des notes politiques au Directoire ou au ministère de l’extérieur (sic). J’ai toujours reçu en réponse des lettres flatteuses, je présume que l’article Triumvirat sera de même gouté quand au fond, bien qu’il puisse pecher par la forme, car il a été jetté à main levée. L’opinion quoiqu’éloignée du sens de la politique actuelle n’en est que plus digne d’attention. l’événement menace à la première guerre continentale un des deux (souverains) empires allemands sera morcele (ruiné) appauvri, et le Triumvirat formé de fait. (Mais) Il ne sera des sa naissance qu’un Duumvirat, car l’allemagne pays ouvert et froissé entre les deux rivaux deviendra vassale de l’un et l’autre. Mais le duumvirat ne sera encor qu’un piège pour la France, et quand j’avertis mon pays qu’il risque d’être joué dans ce choc ulterieur que la Russie aura des moyens pour frapper des coups brillants, et que la France n’aura aucune chance à son avantage, je n’avance rien que je ne puisse prouver dans le plus grand détail s’il était nécessaire et j’ose croire que cet éveil obtiendra l’aveu Du gouvernement plutôt que d’exciter se censure et que l’imprimeur qui l’a inséré par confiance pour moi ne sera nullement inquiété.

Mais ce n’est pas l’objet dont je me propose de vous entretenir. Ces debats de civilisation sont dans ce moment des amusettes à oublier il se prépare un évenement d’une toute autre importance, et dont je vais donner connaissance au gouvernement.

harmonie sociale universelle et chute prochaine des trois sociétes civilisée, Barbare et sauvage.

Je suis Inventeur du calcul mathématique des Destinées, calcul sur lequel Newton avait la main et qu’il n’a même pas entrevu il a déterminé les loix de l’Attraction materielle Et moi celles de l’Attraction Passionnée dont nul homme avant moi n’avait abordé la Théorie. [Cf. Rapprochements A].

L’Attraction Passionnée se trouve être l’Archetype sur lequel Dieu a reglé toutes les modifications de la matiere l’ordre du mouvement universel et du mouvement social des humains dans tous les mondes.

Tant qu’un globe oublie de calculer les loix de l’Attraction Par analyse et synthese, sa raison marche de tenebres en tenebres il ne peut pas (concevoir) acquerir la moindre notion sur les loix dirigeantes de l’univers sur les Destinees sociales (les Passions) le but des Passions, etc.

La Théorie des Destinées peut se diviser en trois branches principales

1° la Theorie des Créations, c’est-à-dire la détermination des plans adoptés par Dieu pour les modifications de la matiere Depuis la Cosmogonie des univers et des astres non appercus, jusqu’aux développemens les plus minutieux de la matiere dans les trois regnes.

Les plans suivis par Dieu dans la Distribution des passions proprietes formes couleurs saveurs etc aux diverses substances [« mouvement organique »].

2° le mouvement social c’est-à-dire les destinees futures et passees des societes humaines dans les divers globes, leur ordonnance leurs révolutions leurs caracteres etc.

3° l’immortalité ou le Destin futur et passé de Dieu et des ames dans les divers mondes qu’ils ont parcouru et parcourront pendant l’éternité.

Vous jugerez, citoyen Ministre, que l’achevement de cette immense Theorie serait une tâche beaucoup trop forte pour une seule tête et même pour plusieurs aussi me suis je arrêté spécialement au calcul le plus urgent, celui du mouvement social et de la Destinée societaire des nations industrieuses. J’ai déterminé dans les plus petits détails, tout le mecanisme de l’harmonie, depuis les (méthodes) procedes de l’administration centrale, jusqu’aux minuties des relations domestiques, qui (sont diametralement) s’exercent dans un ordre diametralement opposé au notre.

Quant aux calculs autres que celui du mouvement social, je me suis borné à en prendre la clé, à en faire des ébauches dans chacune des sciences fixes même dans les arts fixes comme la musique, (ens[uite]) je livrerai cette clé aux savans, ce sera une proie qui leur fournira amplement le moyen de s’illustrer je ne garderai que l’honneur de leur avoir ouvert la voie, mais j’aurai tout entier l’honneur de l’invention des loix d’harmonie universelle.

Il est (sous) entendu, que si cette harmonie prochaine ne flattait pas violemment les passions des grands et des souverains il serait inutile et ridicule de l’annoncer s’ils n’y trouvaient seulement qu’un avantage triple de celui de leur situation actuelle, ils opineraient à rester dans la civilisation. C’est ce que je dois avoir prevu. mais leurs jouissances dans ce nouvel ordre seront tellement immenses qu’ils en deviendront les plus vifs enthousiastes, parce qu’ils ont l’ame et les sens plus exercés que ceux du vulgaire, plus aptes à juger et savourer le bonheur.

Les loix de l’harmonie devraient etre découvertes depuis (2500) 2300 ans. Elles sont restées ignorées par l’inadvertance ou l’orgueil des trois sciences métaphysique Politique et morale. Ces sciences ont oublié de déterminer les fonctions et les devoirs de Dieu elles auraient reconnu que Dieu Doit une loi sociale aux humains que pour la decouvrir il fallait mettre en question quel est le moyen de revelation que Dieu emploie pour nous interpreter ses vues ? l’attraction qui explique déjà les vues de Dieu aux astres et aux animaux est encor l’oracle (sou[verain]) l’organe de Dieu aupres des humains. Sa synthese forme le code de l’harmonie sociale qui va durer environ 60.000 ans après (lesquels) quoi le luxe declinant fortement par le refroidissement du globe, le genre humain retombera en subversion par la chute du luxe qui est le pivot de l’harmonie et la Carriere humaine finira comme elle a commencé par les societes civilisee Barbare (et) sauvage et autres qui sont de l’ordre subversif.

L’annonce de cette découverte devant influer sur la pacification, selon le degré de confiance qu’il obtiendra du gouvernement, je devrais, citoyen Grand Juge, vous remettre une notte détaillee à ce sujet. mais ayant la main droite foulée et peu en état d’écrire, je ne puis m’occuper en ce moment d’aucun memoire de longue haleine Les details sur l’harmonie sont si extraordinaires qu’une explication superficielle (satisff) est trop peu satisffaisante. Si vous le desirez, (j’enverrai) j’entrerai dans quelques détails, mais vu l’état de ma main foulée, je ne puis gueres promettre plus de deux grandes feuilles comme celle-ci.

Etant seul possesseur de la Theorie du mouvement social, je ne dois pas la livrer au public, mais communiquer seulement la superficie du calcul, avec les précautions (necessaires pour) convenables pour que le fond et la solution des problemes soit réservee au gouvernement français. par ce moyen le Premier Consul ne pourra être devancé par aucun prince dans la fondation de l’harmonie. il s’assurera sans compétiteur le grade de Primat ou Empereur du Globe, grade devolu de droit au fondateur. Il n’y a ici ni impertinence ni charlatanerie, parce que le calcul est régulier mathematique et invariable.

Ne croyez pas, Citoyen Grand Juge, que cette invention puisse devenir un point de ralliement pour des sectaires et des intriguans. C’est au contraire un moyen sur de déconcerter les Brouillons civils et Politiques de tous les pays. Car puisque la terre entiere va passer à un meilleur sort, puisqu’il y aura (cessation totale) extirpation absolue de la pauvreté, et métamorphose graduée de la classe pauvre en classe mediocre de l’état bourgeois en état opulent, de l’opulence en splendeur et ainsi de suite cette perspective bien confirmee et (fond.) étayée de toutes les preuves inimaginables (sic) doit amortir tous les germes de discorde civile ou Politique, et rasseoir les têtes les plus turbulentes. Permettez-moi (un instant de) quelques lignes de raisonnement.

La pauvreté est la principale cause des desordres sociaux L’inégalité tant blamee par les Philosophes ne deplait point à l’homme au contraire le Bourgeois se complait à l’ordre hierarchique il aime a voir le Cortege des grands (en parade) bien chamarrés le peuple les voit avec le meme enthousiasme, mais s’il manque du nécessaire il prend en aversion les supérieurs et les usages sociaux, de la les troubles les Crimes et les gibets triste appui de l’ordre civilisé, Il est aisé de prouver que tous les crimes sociaux causes par l’ambition, proviennent (soit) de la pauvreté du peuple (et) des efforts qu’il fait pour s’y soustraire, (soit) de l’inquietude que repand dans le corps social l’aspect de cette pauvreté, la crainte d’y tomber et la répugnance des moeurs odieuses qu’on trouve à sa suite.

Il n’y a donc dans la science sociale qu’un problème a resoudre Celui de la métamorphose graduée dont je vous ai parlé. je veux dire, l’art d’elever chacune des classes de la Civilisation au sort de la Classe supérieure alors (la pauvreté) l’indigence et le mal être seront extirpés, puisque la classe populaciere sera devenue Classe mediocre et jouira d’une honnête aisance comme nos petits bourgeois qui sont les gens du monde les plus éloignés de l’esprit séditieux des que le peuple jouira constamment de l’aisance et d’un minimum décent, toutes les sources de Discorde seront taries ou réduites à tres peu de chose. L’administration deviendra un badinage, aussi dans l’harmonie, le gouvernement du globe sera-t-il bien moins compliqué que celui d’un (gouvernement) empire civilisé.

Pour parvenir à cette extirpation de l’indigence, il fallait inventer un ordre industriel plus productif que le notre tel sera l’harmonie universelle qui donnera des produits au moins triples oui sans exagération - au moins triples de ceux que donne l’ordre civilisé sur un empire bien cultivé d’après cela l’harmonie, tout en augmentant (les fort...) beaucoup la fortune des grands, pourra accroître excessivement celle du peuple et lui assigner en salaire ou en veterance un minimum decent au dessous duquel il ne puisse pas (descendre) tomber. Cette bienfaisance sera d’autant plus facile, que l’humanité dans cet ordre social pullulera beaucoup moins que dans la civilisation.

Ceci est bien éloigné des Théories philosophiques, dont les unes, les Démagogiques, ont pour but de prendre aux grands pour donner aux petits. les autres, qu’on nomme Economiques, n’ont aucune vue en faveur du peuple, et ne songent qu’a enrichir un empire, sans s’inquieter du sort de l’individu et pour preuve, les Théories économiques ont fortement enrichi l’Angleterre sans enrichir les anglais aussi trouve-t-on dans la seule ville de Londres cent quinze mille miserables prostituees voleurs mendians et gens sans aveu (selon le Tableau de Londres) [ - cf. Rappr. C] dans l’Ecosse il regne une misere épouvantable parmi les ouvriers, voila pourtant le résultat des (derniers) systemes modernes qui pretendent adoucir les malheurs des peuples.

Au reste, toute theorie philosophique, tombe comme l’a pressenti Stewart, [ - cf. Rappr. D] par le vice de l’excessive population, les civilisés multiplient beaucoup trop, produisent trop peu, et font une deperdition effrayante de subsistances d’hommes de temps de peines etc je n’ai trouvé que Mr Mrs le comte de Rumford et Cadet de Vaux qui aient (bien) entrevu le vice des (travaux) societes civilisees elles doivent faire degrader le peuple a la plus affreuse misere, hors des contrees neuves et depourvues de bras comme les états unis et la source de cette indigence populaire, c’est la pullulation immodérée Cependant l’humanité pourra encore multiplier sans bornes pendant l’espace d’environ 80. ans pour porter le globe au complet de 3 milliards d’habitants mais parvenue a ce nombre, la population se fixera dans l’harmonie. A quoi serviraient les fourmillieres de populace quand la guerre n’existera plus 2 Elles seront tellement inutiles que la france pour sa part, (sera) degorgera environ 5 millions d’habitants qui verseront sur l’Espagne l’Ukraine etc.
Resumons le probleme que je viens de me poser. C’est de prouver que 3 milliards d’habitants organises en ordre d’harmonie donneront le même produit que 9 à 10 milliards organisés an ordre civilisé encor ce monstrueux accroissement de richesse, ne serait-il qu’une illusion, (si l’harmonie) si l’harmonie n’extirpait pas divers germes de discorde tels que la guerre et autres qui neutralisent les efforts et absorbent les produits de l’industrie, quelqu’enormes qu’ils puissent être.

Observons que nous n’établirons pas (cet imm[ense]) la perspective du bonheur de chacun sur cet énorme accroissement de richesse, car un Luculus peut être fort malheureux si ses passions dominantes ne sont pas satisffaites. L’opulence de l’harmonie ne sera qu’un agent du bonheur, qu’un moyen de développer et satisifaire sans obstacle une énorme quantité de passions brillantes qui sont inconnues aux civilisés, et qui se développeront dans l’harmonie, car en quoi consiste le bonheur, sinon à ressentir et assouvir, une immensité de passions non malfaisantes. Tel sera le sort des humains lorsqu’ils seront délivrés de l’état Civilisé Barbare et Sauvage Leurs passions seront si innombrables si bouillantes et si variees, que l’homme opulent passera sa vie dans une sorte de frenesie permanente et ne trouvera qu’une heure dans ces journees qui sont aujourd’hui de vingt quatre heures.

Vous jugerez par cet aperçu, Citoyen Grand Juge, que l’annonce de la Decouverte sera un germe de concorde un baume versé sur les plaies du genre humain. La certitude d’une si brillante metamorphose, glacera les ambitieux, jettera les brouillons dans l’apathie elle inspirera un profond dedain pour le fracas des. tourmentes les perfidies et les injustices de la civilisation le seul sentiment general qu’elle excitera sera celui de la Charité. Chacun sentira qu’il faut se concerter pour adoucir le sort des miserables jusqu’à l’organisation de l’harmonie qui les mettra a l’abri du besoin. Cette Charité sera d’autant plus spontance, que la hierarchie spherique devra rembourser des qu’elle sera constituee toutes les aumônes qui auront été votées sur l’espoir de sa fondation prochaine.

Il est nécessaire, Citoyen Grand Juge, de vous prevenir d’un incident comique qui resultera de (l’annonce de) la Theorie du mouvement social. elle va porter un coup mortel aux deux philosophies politique et morale. et de plus une blessure incurable à la métaphysique Ces trois sciences ont (pro...) engendré et entretenu la pauvreté la perfidie et l’ignorance des destins. C’est l’antipode de leur tache ; elles ont du s’attendre à la Catastrophe aussi la prevoient-elles, depuis Socrate qui espere que la Lumiere descendra, jusqu’à Voltaire qui s’ecrie - mais quelle epaisse nuit voile encore la nature - cette lumiere sollicitee depuis Socrate jusqu’a Voltaire doit être un coup de foudre pour ceux mêmes qui l’ont desiree. car en la demandant ils avouent leur ignorance la Disgrace de ces trois sciences sera un bien petit malheur ; on ne peut pas, disent les militaires, faire l’aumelette sans casser des oeufs. ainsi dans le choc de la vente contre le sophisme, il faudra bien qu’il reste quelque science sur le carreau L’humanité perdra beaucoup de livres, mais elle gagnera le bonheur et l’opulence et la paix pendant 60.000 ans voila de quoi se consoler. La Religion ne peut pas être offensée de ce debat. Elle ne nous a point leurrés, elle ne nous a point promis le bonheur en civilisation ; au contraire elle a enseigné la bonne vérité, en disant que les lumieres des philosophes ne sont que tenebres aussi l’ode sacrée denonce-telle à Dieu l’ignorance de la philosophie en disant :
Montrez vous à tout l’univers - Daignez dissiper les Tenebres - Dont nos faibles yeux sont couverts.

On peut s’étonner que j’aie tardé quatre ans a publier ma découverte. Voici l’historique de ce delai. à l’epoque de l’invention, jetais commis marchand a Marseille je quittai pour aller à Paris m’instruire sur les sciences fixes et les appliquer toutes au calcul de l’Attraction Passionnee. J’etudiais avec ardeur et en trois ou quatre ans j’aurais appliqué toutes les sciences mais au bout 8 à 9 mois [sic] des revers de fortune vinrent me traverser il fallut interrompre mes études et rentrer dans mon travail de commis marchand à Lyon ou je trouvai de l’emploi. Desespere de ce contre-temps je voulus garder mon invention jusqu’à ce que le retour de la fortune me permit de reprendre mes études J’avais l’amour propre de ne laisser aux savans aucune portion de la gloire, mais j’ai essuye depuis tant de disgraces et d’affaiblissement (physique), que je renonce aux projets d’étude, et je ne jalouserai plus aux physiciens et naturalistes l’honneur de broder sur les fonds de ma Théorie par les analogies démonstratives dont je donnerai la clé pour chaque science. Par ce delai le calcul aura subi l’epreuve d’Horace, nouum prematur in annum C’était bien inutile, car l’Attraction passionnee est fixe comme la physique S’il y a sept couleurs de Rayon il y a sept passions primitives dans l’ame [B]. S’il y a quatre courbes (regul.) dans le Cône il y a quatre groupes d’Attraction passionnée dont les proprietes sont les mêmes que celles des sections coniques rien ne peut varier dans ma théorie.

Pour me former au moyen de cette invention un abri contre l’indigence qui me poursuit, j’ai imaginé de demander une souscription, et il ne faut qu’une faveur du gouvernement pour me la procurer qu’il me permette seulement d’ébruiter l’invention dans les Journaux de Paris les journalistes hesitent à cette idée de reunir les trois sociétes civilisee Barbare et sauvage et de les fondre en une (nouvelle) seul ordre inconnu, ignorant qu’il sera ce bel ordre qui succedera au Chaos, ils craignent le Desaveu du gouvernement leurs doutes sont fort excusables pour les rassurer il faudrait leur livrer la theorie, quand ils verraient qu’un des 1000 resultats brillans sera d’élever le premier consul (sera) au trone du globe, ils seraient plus ardents que moi à tympaniser l’invention.

D’apres mon intention de ne point communiquer le fond du calcul, le gouvernement sera rassure d’avance surtout ce que je pourrai en divulguer en livrant les solutions des problèmes je trahirais le voeu de la France et le mien. Je fournirais à tout prince étranger le moyen d’atteindre a la gloire de fondateur de l’harmonie, gloire qui revient de droit au Premier Consul, ainsi que les avantages immenses qui y seront attachés et qui seront transmis a perpetuite aux descendants les plus proches du fondateur.

J’ose donc solliciter le gouvernement d’autoriser les journaux de Paris a inserer les articles que je leur adresserai sur l’harmonie, sauf a eux a revoir et corriger mes écrits mots phrases etc dans le cas où nous n’aurons pas rencontré les Intentions de la Censure sur quoi ces Messieurs me transmettront des instructions pour me servir de regle Sans votre autorisation,. Citoyen Grand Juge, ma souscription sera manquée les Journaux ne voudront point s’entremettre dans cette nouveauté, et j’ose esperer la protection du gouvernement, puisqu’il aura la certitude que je ne livrerai point les solutions et que les curieux se rompraient (vainement) la tête à vouloir penetrer ce que je laisserai en suspens. Si l’on ne tient pas le fil du Dedale on s(y) fatiguera vainement d’ailleurs il n’y a pas sur le globe deux personnes qui aient le tact pour des problemes d’attraction passionnee, ils sont trop desolans par leur immensité et feur effrayante simplicité.

En vous faisant entrevoir le bien de l’humanité entiere la Paix perpetuelle la cessation prochaine des miseres du peuple et des crimes sociaux l’exaltation du Premier Consul a la suprematie je suis assuré, Citoyen Grand Juge, d’exciter non pas vos doutes mais vos voeux pour la veracité du calcul annoncé s’il (arr) avait été relevé plutot et si le Premier Consul connaissait des a present les loix du mouvement social, il pourrait jouer complettement l’Angleterre dans un traité de paix calculé sur la révolution prochaine et cette humiliation d’un Cabinet agitateur serait une brillante facetie pour la cloture de la Civilisation.

Parmi les bienfaits sociaux dont je vous ai offert la perspective je ne dois pas oublier d’annoncer que deux ans apres l’établissement de l’harmonie on verra cesser toutes les maladies accidentelles peste epidemie venerienne variolique Fievre jaune etc. Des que la hierarchie spherique sera constituce, elle etablira une quarantaine universelle sur les maladies syphillitiques (13) en même temps le Primat du globe levera environ 20 millions de Pionniers pour assainir les regions méphitiques ainsi l’extinction des maladies accidentelles s’operera dans l’espace de deux a trois ans.

Toute découverte brillante expose aux traits de l’envie Si l’on put faire excommunier Colomb Galilée et autres grands hommes, pour avoir vu plus clair que leur siecle, on pourrait essayer de me noircir mais nous ne sommes pas aux siecles de superstition. Le vainqueur du Destin ne craint rien sous le regne du vainqueur de la fortune.

Je me resume Citoyen Grand Juge a deux sollicitations sur lesquelles j’ose vous demander reponse.

1° l’autorisation de faire inserer des articles detachés dans les Journaux de Paris en leur laissant la latitude de corriger à volonté selon les intentions de la censure que je saurai bien pressentir.

2° la communication de ma lettre ou d’une copie au Premier Consul. Je ne saurais comment lui en faire tenir une en main propre j’espere sur (sic) votre complaisance pour cette envoi. Il ne peut manquer (à l’idée detre Prim[at]) d’etre ému à l’idee de tirer le genre humain du Chaos social, d’extirper a jamais de la terre entiere l’indigence et les crimes, et de devenir sur la terre le bras de Dieu qui conduira le genre humain à sa destinée. Il ne se mefiera point de l’homme qui lui montre une tel(le) carriere. Les extremes se touchent, si (plus) je suis inconnu et misérable je m’attends a exciter la confiance du premier des hommes par l’excès meme de mon obscurité.
J’ai l’honneur de vous saluer respectueusement

Fourrier, par adresse chez Madame Guyonnet marchande rue Saint Corne à Lyon.




Charles Fourier

Charles Fourier

Les autres articles de Charles Fourier

Pour citer ce document

FOURIER Charles, « 1803 : Lettre au Grand Juge. Bulletin de Lyon, 4 nivôse An 12, reproduit par Rocquain, Revue de France, t. 10, 30 avril 1874, et par Charles Pellarin, Lettre de Fourier au grand juge, Paris, 1874, 105 p.  » , charlesfourier.fr , rubrique « Quelques textes de Charles Fourier » , septembre 2004, en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article235 (consulté le 27 septembre 2017).



 . 

 . 

 .