remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : mai 2020

Brun, Benoît


Né le 6 septembre 1815 à Marcigny (Saône-et-Loire), décédé le 1er mars 1880 à Besançon (Doubs). Conducteur des ponts et chaussées, en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans le Doubs. Abonné à La Science sociale et au Bulletin du mouvement social.


Benoît Brun est le fils d’Antoine Brun, boulanger en 1815, mais employé de l’octroi lors du recensement de 1841 et propriétaire lors de son décès en 1843. Il obtient son baccalauréat es lettres. En 1837, il est piqueur aux travaux du canal latéral de la Loire, avant d’exercer les mêmes fonctions au canal latéral de la Garonne, en Haute-Garonne, de 1839 à 1842. Puis, il travaille en Côte-d’Or au chemin de fer de Dijon à Chalon-sur-Saône, de 1842 à 1849, en tant que piqueur, puis comme conducteur auxiliaire de 3e classe (1844), avant d’être promu à la 2e classe en 1847. En 1849, il rejoint la Saône-et-Loire, où il est nommé conducteur auxiliaire de 1ère classe. En 1851, il obtient un poste dans le Doubs, comme conducteur embrigadé (d’abord de 4e classe, puis de 3e classe en 1855, de 2e classe en 1859 et enfin de 1ère classe en 1868). Les rapports de ses supérieurs sont très élogieux. Mais dans les années 1860, ils signalent que sa « constitution et [sa] santé » sont « fort altérées » ; « la marche le fatigue beaucoup » [1]. Il prend sa retraite en 1873 « pour cause d’infirmité » [2].

En 1865, il se marie avec Marie Noëllat, originaire de la Côte-d’Or, mais installée comme lui dans le quartier de Montjoux à Besançon.

Il n’apparaît guère dans la documentation fouriériste qu’en 1867, peu après le lancement de La Science sociale, le nouveau périodique phalanstérien. Il envoie à la direction de l’École sociétaire son abonnement et celui de cinq autres Bisontins, car le correspondant local du mouvement fouriériste, Claude Mathias Ledoux, est malade ; Brun dit avoir apprécié le premier numéro de la revue et croire en son efficacité propagandiste [3]. Ce rôle de correspondant – même intérimaire – suggère que son engagement fouriériste remonte à quelques années.

La guerre 1870-1871 entraîne l’arrêt de la parution de La Science sociale auquel un nouvel organe succède à partir de décembre 1872, le Bulletin du mouvement social. C’est désormais Ledoux qui collecte des abonnements bisontins, dont celui de Brun ; mais en 1875, le même Ledoux signale qu’il est désormais inutile d’expédier le périodique à Brun, sans qu’on en connaisse les raisons [4].


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : mai 2020

Notes

[1Archives nationales, F/14/2461, dossier de carrière de Benoît Brun, notices annuelles et observations de l’ingénieur ordinaire, de l’ingénieur en chef et de l’inspecteur général de 1856 à 1871.

[2Archives nationales, F/14/2461, dossier de carrière de Benoît Brun, notices annuelles et observations de l’ingénieur ordinaire, de l’ingénieur en chef et de l’inspecteur général de 1856 à 1871.

[3École normale supérieure, fonds Considerant, carton 13, dossier 1, lettre du 13 avril 1867.

[4Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 39 (681 Mi 66, vues 187, 197 et 200-201, lettres de Ledoux, 3 février 1873, 22 janvier 1874, 25 janvier 1875.


Ressources

Sources :
Archives nationales, F/14/2461, dossier de carrière de Benoît Brun.
Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 39 (681 Mi 66, vues 187, 197 et 200-201, lettres de Ledoux, 3 février 1873, 22 janvier 1874, 25 janvier 1875.
École normale supérieure, fonds Considerant, carton 13, dossier 1, lettre du 13 avril 1867.
Archives départementales de Saône-et-Loire, 5 E 275/7, état civil de Marcigny, acte de naissance, 7 septembre 1815 (en ligne sur le site des Archives départementales de Saône-et-Loire, vue 67/269).
Archives départementales de Saône-et-Loire, recensement de la population de Marcigny, 1841 (en ligne sur le site des Archives départementales de Saône-et-Loire, vue 5/54).
Archives départementales de Saône-et-Loire, 5 E 275/18, état civil de Marcigny, acte de décès d’Antoine Brun, 26 août 1843 (en ligne sur le site des Archives départementales de Saône-et-Loire, vue 12/106).
Archives municipales de Besançon, 1 E 762, acte de mariage, 26 janvier 1865 (en ligne sur le site des Archives municipales de Besançon, vue 25/340).
Archives municipales de Besançon, 1 E 812, acte de décès, 1er mars 1880 (en ligne sur le site des Archives municipales de Besançon, vue 106/562).


Index

Lieux : Besançon, Doubs

Notions : Groupe local

Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Brun, Benoît », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mai 2020 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article2194 (consultée le 22 septembre 2020).

 . 

 . 

 .