remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : octobre 2017

Rengguer de la Lime, Aimé


Né le 9 mars 1848 à Masevaux (Haut-Rhin). Employé des chemins de fer. Souscripteur de la statue de Fourier.


Aimé Rengguer de la Lime est le fils d’Eugène Rengguer de la Lime, employé des douanes et d’Élise Traut (elle-même sœur de la fouriériste Virginie Griess-Traut), actionnaires de l’Union agricole d’Afrique, une entreprise agricole située à Saint-Denis-du-Sig, appliquant quelques principes phalanstériens. En 1875, employé des chemins de fer à Paris, il se marie avec une institutrice, Marie-Frédérique Heckmann, d’origine alsacienne, mais demeurant également à Paris.

Le couple et son enfant vivent ensuite à Colombes. En 1898, Aimé Rengguer de la Lime verse 5 francs pour la réalisation de la statue de Fourier. Il y ajoute 3 francs au nom de son fils Fernand, « précoce phalanstérien » [1].


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : octobre 2017

Notes

[1La Rénovation, 28 février 1898.


Ressources

Sources :
Archives départementales du Haut-Rhin, état civil de Massevaux (aujourd’hui Masevaux), acte du 9 mars 1848 (en ligne sur le site des Archives départementales du Haut-Rhin, vue 193/483).
Archives de Paris, état civil du 2e arrondissement, acte de mariage du 23 octobre 1875 (en ligne sur le site des Archives de Paris, vue 7/31).
La Rénovation, 28 février 1898.


Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Rengguer de la Lime, Aimé », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en octobre 2017 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1938 (consultée le 19 novembre 2017).

 . 

 . 

 .