remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : octobre 2017

Lefebvre, Adolphe (Pierre Victor)


Né le 19 janvier 1826 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), décédé le 1er octobre 1910 à Boulogne-sur-Mer. Professeur de musique. Abonné à La Science sociale.


Adolphe Lefebvre est le fils d’un professeur de musique. Lui-même reprend cette profession. Il fonde en 1848 une Société musicale qui existe encore dans les années 1870 et obtient de « multiples succès » [1]. Il se marie en 1852 avec Marie Madeleine Joséphine Douchet, fille d’un menuisier. Une fille, Amélie, naît en 1853.

En 1867, l’École sociétaire lance un nouveau périodique, La Science sociale. Lefebvre reçoit le premier numéro, sans doute parce qu’il est déjà connu du Centre parisien pour ses convictions fouriéristes. D’ailleurs, il s’abonne en tant que « phalanstérien de nulle date ; et il déclare « éprouve[r] un certain plaisir en voyant que l’École sociétaire revive sous cette nouvelle forme, la seule bonne, je crois, pour le moment » [2].

Cependant, trois ans plus tard, il décide de ne pas renouveler son abonnement, car il ne croit guère dans l’avenir du mouvement phalanstérien :

Je n’ai aucune confiance, dans l’état présent, en l’essai sociétaire …
En 1848, nous avions presque un pied dans le phalanstère. – Aujourd’hui, nous en sommes loin….
Selon moi, un journal, comme dans le temps La Démocratie pacifique, se mêlant au mouvement général, entrant même résolument dans la lutte tout en parlant un peu, par ricochet, phalanstère, aurait toute chance pour l’école de regagner le terrain perdu …
Qu’un autre 1848 éclate, ce qui est fort possible, l’école si longtemps isolée, ne trouvera pas un appui.
Il faudrait empoigner les imaginations, les esprits…
C’est ce qui fut fait à cette époque et avant, et les conférences et La Démocratie pacifique
J’ose dire que cette feuille, qui tombait dans toutes les mains a plus fait connaître l’école que toute autre publication [3].

Il ne semble pas reprendre ensuite contact avec l’École sociétaire.


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : octobre 2017

Notes

[1H. Réveillez, « La musique à Boulogne-sur-Mer », Bulletin de la Société académique de l’arrondissement de Boulogne-sur-Mer, 1879, p. 220.

[2École normale supérieure, carton 13, dossier 1, lettre du 28 mars 1867 de Lefebvre à La Science sociale.

[3Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 39 (681 Mi 66, vues 206-207), lettre de Lefebvre à la direction de La Science sociale, 28 mars 1869.


Ressources

Sources :
Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 39 (681 Mi 66, vues 206-207), lettre de Lefebvre à la direction de La Science sociale, 28 mars 1869.
École normale supérieure, fonds Considerant, carton 13, dossier 1, lettre de Lefebvre à la direction de La Science sociale, 28 mars 1867.
Archives départementales du Pas-de-Calais, état civil de Boulogne-sur-Mer, acte de naissance, 20 janvier 1823 (en ligne sur le site des Archives départementales du Pas-de-Calais, vue 805/1312).
Archives départementales du Pas-de-Calais, état civil de Boulogne-sur-Mer, acte de mariage, 18 novembre 1852 (en ligne sur le site des Archives départementales du Pas-de-Calais, vue 1140/1574).
Archives départementales du Pas-de-Calais, état civil de Boulogne-sur-Mer, acte de décès, 1er octobre 1910 (en ligne sur le site des Archives départementales du Pas de Calais, vue 1140/1574).
H. Réveillez, « La musique à Boulogne-sur-Mer », Bulletin de la Société académique de l’arrondissement de Boulogne-sur-Mer, 1880, p. 213-225 (en ligne sur Gallica).


Index

Lieux : Boulogne-sur-Mer, Pas-de-Calais

Notions : Désengagement - Enseignement - Musique

Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Lefebvre, Adolphe (Pierre Victor) », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en octobre 2017 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1936 (consultée le 11 décembre 2017).

 . 

 . 

 .