retour au sommaire

Le Hiéroglyphe

Roland Barthes  |  2009 / n° 20 |  février 2010



Pour citer ce document

BARTHES Roland , « Le Hiéroglyphe  », Cahiers Charles Fourier , 2009 / n° 20 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1775 (consulté le 22 juillet 2017).

Texte intégral

Le monde est plein d’une fausse écriture, qui est celle des livres ; les enfants, par exemple, n’ont par nature aucun amour filial ; mais les pères, voulant être des dieux, des modèles, « se repaissent de tableaux mensongers ; ils aiment qu’on leur étale dans les romans et les comédies des débordements d’amour filial et de fidélité conjugale dont on ne trouve pas même l’ombre au sein des familles. » (I, 76). A ce livre de la copie pleine, pratiqué par la Civilisation, véritable corpus de « chimères morales » produit par les « agitateurs littéraires », Fourier oppose une autre écriture, celle de la Nature : la Nature est un Livre, tracé en formes géométriques par Dieu (II, 212) : vieux thème (on le trouve chez Dante) que Fourier est cependant contraint de reprendre, comme toute philosophie qui veut déchiffrer le monde pour mieux le refaire (et comment le refaire sans le déchiffrer ?).


Roland Barthes

Roland Barthes

Les autres articles de Roland Barthes





 . 

 . 

 .