remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : juin 2015

Barthélemy, Henri


Facteur de pianos à Paris. Inventeur.


Il est facteur de pianos, 26 rue Larochefoucauld à Paris. Comme nombre de « travailleurs de [l’]école [phalanstérienne qui,] loin de suivre la vieille routine dans l’industrie qu’ils exercent, tâchent au contraire de l’améliorer, de la perfectionner par d’utiles innovations » [1], il est signalé comme inventeur d’un régulateur accordeur de piano par Le Nouveau Monde :

Voici en quoi consiste l’invention. Le ton d’une note varie selon que la corde s’allonge ou se raccourcit, soit par l’effet de la chaleur, de l’humidité ou de tout autre motif. Le régulateur ajouté à chaque note indique à chaque instant de combien de combien la corde s’est allongée ou raccourcie. Ainsi à vue d’œil, on peut, à l’aide d’une clé, la remettre dans son état normal.

Avec son système « un homme qui n’a jamais appris la musique, un sourd même, dans l’espace d’une minute, peut accorder un piano le plus désorganisé » [2]. Son système est connu jusqu’en Angleterre. Le Nouveau Monde annonce par ailleurs que l’atelier de Barthélemy a reçu la visite du virtuose Lacombe et du facteur de piano du roi des Belges, Jastrembski, « reconnu pour un des plus habiles facteurs en Europe » [3]. En août le journal signale également qu’il a accepté de former un apprenti.

C’est probablement le même qui publie une annonce commerciale dans La Démocratie pacifique du 20 décembre 1846. Cette publicité est repérée par le signe distinctif « ⁂ » indiquant qu’elle émane d’un « phalanstérien dévoué » [4]. Il est présenté comme l’inventeur d’un nouveau système qui permet d’adapter jusqu’à cinq pupitres à un piano et pour lequel il a déposé un brevet. « Avec ce piano ainsi garni de pupitres, on peut exécuter un quintette avec grande économie de place et d’argent » précise la réclame. Il est installé 8 rue Hauteville à Paris [5].


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : juin 2015

Notes

[1Le Nouveau monde, 20 décembre 1841, supplément, p. 3.

[2« Faits divers », Le Nouveau Monde, 1er mars 1843, p. 4.

[3« Faits divers », Le Nouveau Monde, 1er avril 1843, p. 4.

[4« Annonces gratuites », Bulletin phalanstérien, 14 septembre 1846, n° 2 p. 24.

[5Institut national de la propriété intellectuelle, base Brevets du 19e siècle, 1BB1331 et 1BB1331(1) brevet et brevet additionnel pour « invention d’un pupitre s’adaptant aux pianos », 1845-1846.


Ressources

Sources

Le Nouveau Monde, 20 décembre 1841, supplément, p. 3.
« Faits divers », Le Nouveau Monde, 1er mars 1843, p. 4.
« Faits divers », Le Nouveau Monde, 1er avril 1843, p. 4.
« Faits divers », Le Nouveau Monde, 1er août 1843, p. 4.
« Annonces gratuites », Bulletin phalanstérien, 14 septembre 1846, n° 2 p. 24.
La Démocratie pacifique, 20 décembre 1846.
« Étude technique sur les produits de l’industrie : instruments de musique », Revue scientifique et industrielle, Tome 1, 2er série, vol. XVII, juin 1844, pp. 367-433, en particulier p. 381 (en ligne sur Google livres).
Institut national de la propriété intellectuelle, base Brevets du 19er siècle, 1BB1331 et 1BB1331(1) brevet et brevet additionnel pour « invention d’un pupitre s’adaptant aux pianos », 1845-1846 (en ligne sur le site de l’INPI, vues 13-22).

Sitographie

« Facteurs de pianos en France », en ligne sur http://www.lieveverbeeck.eu/pianos_francais.htm.


Index

Lieux : Paris, Seine

Notions : Invention - Musique - Publicité

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Barthélemy, Henri », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en juin 2015 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1615 (consultée le 14 juillet 2017).

 . 

 . 

 .