remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : juin 2013

Montmittonet (ou Monmitonnet), Pierre


Né le 24 novembre 1792 à La Chapelle de la Tour (Isère). Décédé après 1857. Chef d’atelier fabricant d’étoffes. Membre du Groupe phalanstérien des travailleurs de Lyon durant les années 1840. Membre du club de l’Egalité de Lyon en 1848. Médaillé de Saint-Hélène.


Pierre Montmittonet est un ancien soldat des armées impériales. Conscrit de mai 1812, il rejoint le 13e de ligne au dépôt d’Udine (Italie). Il arrive en Allemagne le 2 mai 1813 et participe aux campagnes d’Allemagne et de Russie de 1813 et 1814. Domicilié à Lyon, il épouse Antoinette Charlotte Revilly, fille d’un fabricant lyonnais d’étoffes le 23 août 1821. Chef d’atelier fabricant d’étoffes, spécialisé dans la fabrique de mouchoirs et de châles en soie, résidant rue Juiverie, Pierre Montmittonet est « justement considéré » par ses concitoyens et amis qui assistent aux obsèques de sa fille Elisa fin 1842. Le couple a un autre enfant qui récite une fable de Lachambaudie lors du banquet anniversaire de la naissance de Fourier donné à Lyon en avril 1841 [1]. Deux ouvriers résident avec la famille selon le recensement de 1842.

Pierre Montmittonet est une des chevilles ouvrières du Groupe phalanstérien des travailleurs lyonnais dont il occupe probablement les fonctions d’ordonnateur des banquets sous la présidence de Romano [2]. Son nom est cité publiquement parmi les organisateurs des banquets semestriels célébrant les anniversaires de la naissance ou du décès de Fourier, seule activité du groupe de 1845 à 1847. Lors du banquet du 19 avril 1846, il est l’un de ceux qui assurent la collecte « au profit de la souscription polonaise » lancée par La Tribune lyonnaise [3]. Il est élu trésorier et ordonnateur des banquets en octobre 1846 lors de la réorganisation du groupe après le départ de Romano [4].

Le 10 mars 1848, lors de la fondation du club de l’Egalité issu de la fusion du club du Progrès de Pezzani et Chastaing et de la réunion conduite par Davet, Montmittonet est élu membre du bureau provisoire. Bien qu’élu « agent comptable » [5] du club lors de la séance 13 mars, il souhaite rester simple membre du bureau. Son nom apparaît parmi les deux cents prétendants à la candidature lors des élections législatives d’avril 1848.

Il est encore en vie en 1857 et reçoit la médaille de Sainte-Hélène. Il réside alors 32 montée Saint-Barthélemy à Lyon, 5e arrondissement.


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : février 2015

Notes

[1« Sept avril. Anniversaire de la naissance de Fourier », Le Nouveau monde, 1er mai 1841, p. 1.

[2« Lyon, le 11 décembre 1843. Au rédacteur de L’Echo de la fabrique », L’Echo de la fabrique de 1841, n° 34, 15 décembre 1843, p. 2.

[3La Tribune lyonnaise, n° 3, mai 1846, p. 30.

[4« Le Groupe phalanstérien des travailleurs de Lyon », La Tribune lyonnaise, novembre 1846, n° 9, p. 90.

[5« Analyse des procès-verbaux du club de l’Egalité », Club de l’Egalité, bulletin hebdomadaire, n° 1, 31 mars 1848, p. 2.


Ressources

Sources

Archives municipales de Lyon, 2E197, registre de l’état civil de Lyon, acte de mariage n° 708 du 23 août 1821 (en ligne sur le site des Archives municipales de Lyon, vue 67).
Archives municipales de Lyon, 2E506, registre de l’état civil de Lyon, 1er arrondissement, acte de décès n° 775 de Charlotte-Pierrette Montmittonet du 23 octobre 1855 (en ligne sur le des Archives municipales de Lyon, vue 134).
Archives municipales de Lyon, recensement, 5e arrondissement, 1842, 2e section, rue Juiverie (en ligne sur le site des Archives municipales de Lyon, vue 10).
Indicateur annuaire de la fabrique d’étoffes de soie de Lyon, pour l’année 1843, contenant près de 4 000 adresses spéciales, ..., première année, Lyon, Dumoulin, Ronet et Sibuet, 1843, p. 73 (en ligne sur Google livres).
« Sept avril. Anniversaire de la naissance de Fourier », Le Nouveau monde, 1er mai 1841, p. 1.
« Elisa Monmitonnet », L’Echo de la fabrique de 1841, n° 34, 31 janvier 1843, p. 3 (en ligne sur Gallica).
« Lyon, le 11 décembre 1843. Au rédacteur de L’Echo de la fabrique », L’Echo de la fabrique de 1841, n° 34, 15 décembre 1843, p. 2 (en ligne sur Gallica).
« Anniversaire de la mort de Charles Fourier », La Tribune lyonnaise, n° 8, octobre 1845, p. 68 (en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).
« Supplément. Anniversaire de la naissance de Charles Fourier », La Tribune lyonnaise, n° 3, mai 1846, pp. 29-30 (en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).
« Fouriérisme », La Tribune lyonnaise, novembre 1846, n° 9, pp. 89-90 (en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).
« Le Groupe phalanstérien des travailleurs de Lyon », La Tribune lyonnaise, novembre 1846, n° 9, p. 90 (en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).
« Groupe phalanstérien des travailleurs de Lyon », La Tribune lyonnaise, n° 2, avril 1847, p. 17 (en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).
« Groupe phalanstérien des travailleurs de Lyon », La Tribune lyonnaise, n° 8, octobre 1847, pp. 70-71 (en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).
« Analyse des procès-verbaux du club de l’Egalité », Club de l’Egalité, bulletin hebdomadaire, n° 1, 31 mars 1848, pp. 1-2 (en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).
« Liste des candidats de Lyon », L’Organisateur lyonnais, bulletin républicain, n° 27, 5 avril 1848, p. 2 ( en ligne sur la Bibliothèque numérique de Lyon, Numelyo).

Sitographie

« Fiche Pierre Montmittonet », Les Médaillés de Saint-Hélène, en ligne sur http://www.stehelene.org/php/accueil.php?lang=fr, consulté le 25 mai 2013.


Index

Lieux : Lyon, Rhône

Notions : Banquets - Club - Groupe local

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Montmittonet (ou Monmitonnet), Pierre », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en juin 2013 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1219 (consultée le 3 juin 2017).

 . 

 . 

 .