remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : juin 2013

Chauvet (dit Chauvet aîné), Louis


Né à Chinon (Indre-et-Loire) vers 1802. Décédé le 14 février 1846 à Saumur (Maine-et-Loire). Négociant.


Louis Chauvet est le fils de Louis Chauvet et Jeanne Chevalier. Il est membre du conseil municipal et du tribunal de commerce de Saumur. Il est le frère aîné de Louise Chauvet, dont il est l’un des témoins lorsqu’elle épouse Gustave Considerant, frère de Victor Considerant le 13 juillet 1839 à Saumur. En 1840, il est un des contacts saumurois du centre parisien de l’Ecole sociétaire auprès duquel il est annoncé pour janvier 1841 [1]. Gustave Considerant s’appuie sur lui lorsqu’en août 1845, il s’adresse au ministère de l’Instruction publique pour demander sa réintégration dans ses fonctions au collège de Saumur : le principal du collège de Saumur, jusqu’alors très hostile, l’a fait éloigner de son établissement, est venu dire à « Chauvet, membre du conseil municipal », qu’il ne met « plus aucun obstacle à [sa] réintégration [...], qu’il [le] verrait revenir avec plaisir » [2].

A quarante-quatre ans, Louis Chauvet est victime d’une attaque d’apoplexie foudroyante. « Universellement regretté dans sa ville natale, [il] doit l’être vivement aussi de tous les partisans de la cause sociétaire qui perd en lui un de ses dévoués défenseurs » proclame La Démocratie pacifique.


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : décembre 2013

Notes

[1Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10AS (681 Mi 48), lettre de Gustave Considerant à Victor Considerant, 13 octobre 1840.

[2Archives nationales, F17/22 460 A, dossier d’enseignant de Gustave Considerant, lettre de Gustave Considerant au ministre de l’Instruction publique, 4 août 1845.


Ressources

Sources

Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10AS (681 Mi 48), lettre de Gustave Considerant à Victor Considerant, 13 octobre 1840.
Archives nationales, F17/22 460 A, dossier d’enseignant de Gustave Considerant, lettre de Gustave Considerant au ministre de l’Instruction publique, 4 août 1845.
Archives départementales du Maine-et-Loire, registre de l’état civil de Saumur, acte de décès n° 34 du 15 février 1846 (en ligne sur le site des Archives départementales du Maine-et-Loire, vue 6).
Archives départementales du Maine-et-Loire, registre de l’état civil de Saumur, acte de mariage de Gustave Considerant et Louise Chauvet, acte n° 61 du 13 juillet 1839 (en ligne sur le site des Archives départementales du Maine-et-Loire, vue 202).
La Démocratie pacifique, 18 février 1846.
Notes Bernard Desmars.

Bibliographie

Bernard Desmars, « Gustave (Adrien) Considerant », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mai 2012 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article996 (consultée le 27 mai 2013).


Index

Lieux : Saumur, Maine-et-Loire

Notions : Groupe local

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Chauvet (dit Chauvet aîné), Louis », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en juin 2013 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1214 (consultée le 15 novembre 2017).

 . 

 . 

 .