Association
remonter 

mise en ligne : avril 2013

Compte rendu de l’AG de Cléron, 6 avril 2013






L’AG est ouverte à 15h20. Thomas Bouchet, au nom du bureau, souhaite la bienvenue aux présents. Il se réjouit de la tenue de cette AG à Cléron, il remercie Chantal Guillaume qui a œuvré activement à son organisation. Il signale que plusieurs membres n’ont pu venir à Cléron, avec une pensée toute particulière pour Jean-Claude Dubos, beaucoup trop fatigué pour faire le voyage. Il remercie Louis Ucciani, le Centre d’Art Mobile et les artistes pour l’exposition « Fourier » qui a été accrochée dans la salle où se déroule l’AG ; il invite chacun à la découvrir.

Rapport d’activité (Thomas Bouchet)

Les Cahiers. Grand merci aux membres du secrétariat de rédaction et du comité de rédaction. Le numéro 23 est sorti en décembre 2012. Michel Cordillot et Bernard Desmars ont fait un très efficace travail de coordination. Les rubriques « expérimentations » et « notes de lecture » restent dynamiques. Les réactions de lecteurs ont été très favorables. Pour l’impression des Cahiers nous continuons à travailler avec ICO (Imprimerie coopérative ouvrière). Un gros travail de préparation est déjà bien avancé pour le Cahier 24, « Le phalanstère représenté », sous la direction de Nathalie Brémand et de Florent Perrier. On songe aussi dès maintenant aux Cahiers suivants.

Le site charlesfourier.fr se porte bien, grâce notamment aux efforts de Pierre Mercklé et d’une équipe qui s’étoffe avec Jean-Claude Sosnowski et Nathalie Brémand. Il permet des achats de Cahiers et des adhésions à l’association, ainsi que de nombreuses prises de contact. Un nombre notable d’adhésions à l’association est lié à la consultation du site. Les rubriques « actualités » et « dictionnaire » (merci à Bernard Desmars et à Jean-Claude Sosnowski) sont très régulièrement alimentées. Le site accueille aussi depuis quelques semaines, en rubrique « Etudes », les actes du colloque de Condé-sur-Vesgre (7 avril 2012). Il serait possible que le site gagne encore en visibilité. Pierre Mercklé fera un bilan plus précis en 2e partie d’AG.

Publications. L’AEF continue de soutenir la publication de livres importants en relation avec Fourier et le fouriérisme. Il convient de signaler par exemple la parution imminente de livres de Pierre-Luc Abramson, de Loïc Rignol, de Nathalie Brémand. Le dernier ouvrage de Marc Vuilleumier est présenté.

Vie de l’association. L’AEF a eu une activité soutenue toute l’année. Elle a pu s’appuyer cette année encore sur les membres de son bureau et de son conseil d’administration, qu’il convient de remercier. Un conseil d’administration s’est tenu le 8 décembre à Paris, au domicile de Monique et d’Olivier Duizabo ; il a permis d’organiser au mieux l’hiver et le printemps de l’association avant l’AG, de débroussailler des questions importantes (par exemple la perspective d’une éventuelle candidature des Cahiers Fourier à Revues.org.) Le suivi des adhésions et des abonnements, les ventes de Cahiers, de multiples correspondances et rencontres, des articles pour des revues ou des interventions à des colloques ont rythmé l’année.
En conclusion, Thomas Bouchet souligne à quel point cette aventure associative est stimulante et passionnante. Il ajoute qu’après 11 ans de présidence, il souhaite passer le relais.

Rapport financier (Michel Guet)

Rapport financier et comptes annuels pour l’exercice 2012, du 1er janvier au 31 décembre.

- Trésorerie au 1er janvier 2013 : 4460, 02 euros (4163,92 euros pour l’exercice 2011)
- Recettes de l’exercice : 2585,80 euros (3302, 50 euros 2011)
- Dépenses de l’exercice : 2559,23 euros (3006,40 euros 2011)
- Solde au 31 décembre 2012, à reporter : 4486, 59 euros (4460,02 euros 31 décembre 2011)

Commentaires. Encore une année stable : nos dépenses égalent nos recettes (l’île d’Utopia se porte mieux que bien d’autres îles...), ce qui nous vaut de conserver en trésorerie la capacité d’éditer deux cahiers et demi, même en l’absence de toute recette... Ce n’est pas une raison pour nous dispenser d’acquitter nos cotisations, ni pour ralentir l’ardeur de nos généreux donateurs, bien évidemment... Si ces derniers ont encore été fidèles cette année, nous n’avons par contre bénéficié d’aucune subvention. Par ailleurs, nous avons fait une opération blanche avec l’achat d’exemplaires du Considérant de notre ami Jonathan Beecher, revendus à prix coûtant à nos adhérents, le but d’une association 1901 n’étant pas de faire de bénéfice, mais pour ce qui nous réunit, de diffuser une pensée — celle de Charles Fourier et de l’utopie en général — ainsi que de créer du lien... but qui me semble-t-il est atteint. Mais je ne suis pas ici pour un rapport moral (qui revient à notre président), je suis ici pour vous donner quelques chiffres. En voici donc : nous avons le soutien d’environ 80 adhérents — ce qui semble peu —, 60 particuliers et une vingtaine d’institutions françaises et étrangères, essentiellement bibliothèques. Ce qui, si l’on crédite chaque bibliothèque de dix lecteurs... (c’est trop ?), nous vaut environ 200 lecteurs, lecteurs numériques exclus (ne possédant pas les chiffres de visite de notre site)... Sachons enfin que pour ce qui est du rayonnement international de notre revue, elle se trouve dans 12 pays : USA, Australie, Japon, Brésil, Roumanie, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Suisse.

Votes sur les rapports

Adhérents présents : 25 ; procurations : 23.

Vote sur le rapport d’activité : 47 pour, 1 abstention. 
Vote sur le rapport financier : 47 pour, 1 abstention.

Renouvellement partiel
 du conseil d’administration selon statuts

Cette année, conformément à la décision prise en 2011, quatre membres du CA remettent en jeu leur présence au CA. Il s’agit de Louis Ucciani, de Pierre-Luc Abramson, de Jonathan Beecher, de Gaston Bordet (en 2014 : Laurence Bouchet, Thomas Bouchet, Nathalie Brémand, Alain Cassiot, Marie-Ange Cossette-Trudel). Pierre-Luc Abramson fait savoir qu’il souhaite se retirer. Merci à lui pour son implication des années passées au CA. Thierry Brugvin pose sa candidature, et il est élu à l’unanimité en remplacement de Pierre-Luc Abramson.

Les Cahiers et le site

Cahiers. Nathalie Brémand présente l’état d’avancement du Cahier 24. La discussion porte ensuite sur la composition des prochains Cahiers : Après « Le phalanstère représenté », il y aura un numéro Varia (décembre 2014). On peut envisager ensuite, par exemple, et dans un ordre à déteminer « Fourier et les surréalistes » (cooord. Florent Perrier et Gérard Roche), « Utopies » (coord. Chantal Guillaume, Louis Ucciani). L’idée d’un Cahier « Le fouriérisme en Russie et en Europe de l’Est » fait son chemin. Il est décidé que désormais, chaque Cahier thématique fera l’objet d’un appel à contributions. Il est demandé qu’une Table des Cahiers (avec notamment une table des articles) soit confectionnée et présente sur le site (adopté) ; Pierre-Luc Abramson souhaite qu’un complément de collection soit envoyé au Cedinci de Buenos-Aires (adopté, à condition d’envisager les conditions d’une réciprocité partielle).

Site : Pierre Mercklé dresse un bilan. Il insiste sur la bonne santé du site qui poursuit globalement une progression modérée. Il informe l’assemblée sur les raisons qui conduisent les internautes sur charlesfourier.fr (il serait intéressant de travailler sur ce point, pour renforcer et multiplier les accès), sur leurs origines géographiques. Il rappelle l’intérêt du système Paypal pour les finances de l’association. Il explique les raisons du problème technique de l’automne, il évoque la question de l’hébergement du site, des coûts induits ; il présente la possibilité de changer d’hébergeur.

Revues.org. Une longue et riche discussion s’engage sur une éventuelle entrée à Revues.org, qui fédère à ce jour près de 400 revues scientifiques. Pierre Mercklé expose les avantages et les inconvénients de cette affiliation. Plusieurs membres apportent des éléments complémentaires. Avantages principaux : visibilité et diffusion, maintenance et publication facilitées, revenus possibles pour l’AEF via le système Freemium. Inconvénients principaux : abaissement de la barrière mobile (nombre d’années pendant lesquelles les revues ne sont pas accessibles en libre accès), obligation de se conformer aux règles stylistiques et aux règles de contenu de Revues.org avec une limitation d’autonomie, obligation d’être très réguliers dans la mise en ligne des textes, retrait des Cahiers du site. Au fil de la discussion de très nombreux membres de l’association interviennent dans un sens ou dans l’autre et soulèvent au-delà la question de l’identité de l’AEF. Les membres sont finalement appelés à faire un choix : engager, ou ne pas engager, une démarche en vue de l’entrée des Cahiers à Revues.org (il est décidé que cette démarche ne porte pas sur le reste du site, notamment le Dictionnaire biographique du fouriérisme). Résultat du vote : 3 voix contre, 7 abstentions, 38 pour. Il faut désormais travailler ensemble à la conception et à la rédaction de la candidature en fonction de nos souhaits.

Questions diverses

La confection d’une liste des adresses électroniques des membres est décidée. Cette liste facilitera nos communications.

Le prix de vente de la collection des Cahiers Fourier disponibles est réévalué. Il est fixé à 105 euros pour la collection complète jusqu’au numéro 23 (sauf 7 et 9, épuisés). Une augmentation annuelle de 5 euros est décidée, en relation avec l’entrée du numéro courant dans la collection. Désormais les frais de port sont à la charge de l’acheteur.

L’AEF prend en charge une partie des frais des participants à l’AG (casse-croûte du midi, la moitié du dîner) ; elle règlera aussi le complément de facture pour le gîte, puisqu’il n’est pas occupé dans son entier.

Diverses informations sont données par des membres de l’association : une émission sur Condé-sur-Vesgre sera diffusée à La Fabrique de l’Histoire (France-Culture, probablement juin 2013) ; des bustes de Fourier sont mis en vente par le musée des Beaux-Arts de Besançon et le revenu de la vente reviendra à l’AEF ; les Presses du Réel achèvent l’édition des Œuvres complètes de Fourier et proposent un index des œuvres sur cédérom ; la mort de notre sociétaire Max Schoendorf sera signalée dans le prochain Cahier.

Il est rappelé que la prochaine Assemblée générale se déroulera le vendredi 2 mai 2014 au à Guise, en relation avec les fêtes du 1er mai au Familistère (l’AEF participera à ces fêtes du 1er mai, sous une forme à définir). Pour l’AG 2015 aucune décision n’a été prise. Les lieux évoqués l’an dernier, en particulier Lyon, restent d’actualité.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 18 heures.





Pour citer ce document

« Compte rendu de l’AG de Cléron, 6 avril 2013  » , charlesfourier.fr , rubrique « Assemblées générales (et CA) » , avril 2013, en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1174 (consulté le 3 septembre 2017).



 . 

 . 

 .