remonter 
Jean-Yves Guengant  |  mise en ligne : mars 2013

Calbrie, Louis-Émile


Né le 12 octobre 1812, à Brest (Finistère). Décédé le 26 novembre 1881, à Brest. Agent de change à Brest, membre du groupe phalanstérien finistérien. Célibataire.


Fils d’un marchand, originaire du Calvados [1], aîné et seul garçon de sa fratrie, il devient agent de change à Brest [2]. En 1840 [3], il succède à son ami phalanstérien, Jean Foucault [4]. En 1841, il apparaît dans la liste des signataires d’une lettre de soutien à Paillard et Bernard, deux fouriéristes brestois, parue dans La Phalange :

Brest le 18 septembre 1841, Nous soussignés, habitants de la ville de Brest, certifions avoir suivi les expériences relatées dans La Phalange du 8 septembre 1841, sur un nouveau système de culture des céréales, et affirmons que tous les faits accusés par MM. Paillard et Bernard sont de la plus grande exactitude [5].

En 1844, il fait partie des fondateurs du groupe phalanstérien du Finistère :

Le Groupe [sic] s’est donné une forme, un caractère et s’est organisé sur des bases solides par la constitution d’un règlement et la nomination d’un bureau […] Considérant combien il est urgent que les partisans des mêmes théories puissent se connaître et se compter, et surtout que les chefs de cette milice enrôlée sous les drapeaux de l’organisation et de la paix du monde, sachent les moyens dont ils disposent, nous joignons à cette assurance amicale et sincère de notre bonne volonté la liste des membres, tous Phalanstériens, qui font actuellement partie du Groupe [sic] et dont le nombre tend chaque jour à s’accroître [6].
[Suit une liste de 29 noms dont Calbrie, agent de change]

En 1845, il est membre de la Société d’émulation de Brest [7]. À partir de 1850, il est juge au tribunal de commerce.

Les liens noués au sein du réseau fouriériste semblent vivaces, malgré le temps qui passe. En 1865, la loge des Amis de Sully qui loue, depuis 1823, un local rue Neptune, se met en quête d’un terrain afin d’y bâtir son nouveau temple. René-Henri Cuzent signale alors un terrain en centre-ville, appartenant à son ami, Louis-Émile Calbrie, situé rue Guyot. La transaction est réalisée et une société civile immobilière de la franc-maçonnerie brestoise, présidée par René-Henri Cuzent, réunit les fonds nécessaires à la construction du temple. Ce dernier est inauguré le 10 mars 1868.


Jean-Yves Guengant

Dernière mise à jour de cette fiche : décembre 2013

Notes

[1Au XVIIIe siècle, la bourgeoisie commerçante de Brest est en grande partie constituée de familles normandes et gasconnes. Les Calbrie tiennent un magasin de faïencerie et poterie en centre-ville.

[2La profession d’agent de change ou de courtier de commerce est réglementée : le dépôt d’une caution de 6 000 francs est obligatoire, ce qui peut indiquer l’aisance de la famille Calbrie.

[3Annuaire de Brest et du Finistère pour 1841, Brest, Edouard Anner, 1841, p. 149.

[4Le Bulletin du ministère de l’agriculture & du commerce indique sa nomination en avril 1840, en remplacement de Foucault, démissionnaire. Mai 1840, n° 5, p. 149.

[5La Phalange, 3e série, tome 4, n° 16, 6 octobre 1841, col. 253 – 257.

[6Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10 AS 30 (681Mi49), lettre de De Flotte du 7 décembre 1844.

[7Annuaire de Brest et du Finistère pour 1845, Brest, Edouard Anner, 1845, p. 192. Il est à noter que les fouriéristes brestois sont bien implantés au sein de la société. L’Annuaire pour 1846 montre que deux phalanstériens, Allanic et Gilbert-Villeneuve sont devenus membres du bureau de l’association. Il y a sans doute un mouvement systématique d’adhésion de la part des fouriéristes, après leur structuration en 1844.


Ressources

Sources

Archives municipales de Brest, série S, fonds des élus de Sully, registre des délibérations pour l’année 1868.
Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10 AS 30 (681Mi49), lettre de De Flotte du 7 décembre 1844.
Archives municipales de Brest, 3 E 208, registre de l’état civil,acte de décès, 1881, vue 74/119.
Annuaire de Brest et du Finistère pour 1841, Brest, Edouard Anner, 1841, p. 149.
Annuaire de Brest et du Finistère pour 1845, Brest, Edouard Anner, 1845, p. 192.
Bulletin du ministère de l’agriculture & du commerce, Mai 1840, n° 5, p. 149.
La Phalange, 3e série, tome 4, n° 16, 6 octobre 1841, col. 253 – 257.


Index

Lieux : Brest, Finistère

Notions : Expérimentations - Groupe local

Pour citer cette notice

GUENGANT Jean-Yves, « Calbrie, Louis-Émile », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mars 2013 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1154 (consultée le 7 octobre 2017).

 . 

 . 

 .