retour au sommaire

Charles Fourier, Dieu, la religion

Claude Morilhat  |  1994 / n° 5 |  juillet 2017



Résumé

Certains n’hésitent pas à faire de Fourier un penseur religieux, voire chrétien. Mais par-delà une rhétorique religieuse envahissante, il apparaît que le providentialisme n’est qu’un axiome logiquement nécessaire à la Théorie de l’attraction passionnée, cette dernière minant la religion établie. Quant à la religion harmonienne, elle se réduit à l’exaltation d’un nouvel ordre social. Pour Fourier, la religion n’est qu’une illusion bienfaisante.

Lire cet article

Index

Notions : Catholicisme - Religion - Théologie

Pour citer ce document

MORILHAT Claude , « Charles Fourier, Dieu, la religion  », Cahiers Charles Fourier , 1994 / n° 5 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article114 (consulté le 18 novembre 2017).


Claude Morilhat

Les autres articles de Claude Morilhat





 . 

 . 

 .