remonter 
Jean-Claude Sosnowski  |  mise en ligne : février 2013

Fournerat, Jean-Baptiste


Né à Saint-Seine-l’Abbaye (Côte-d’Or) le 2 avril 1828. Décédé le 30 octobre 1870 à Dijon (Côte-d’Or). Ouvrier chapelier à Dijon. Abonné à La Science sociale.


Jean-Baptiste (Joseph) Fournerat est le fils d’Edme Fournerat ouvrier chapelier à Saint-Seine-l’Abbaye décédé en 1831 et de Madeleine Duplus. Il épouse Louise Hubert le 8 septembre 1847 à Dijon. Trois garçons naissent à Dijon de cette union, Antoine-Eugène le 21 février 1848, Joseph le 7 janvier 1850, Aimé le 4 février 1853. Jean-Baptiste Fournerat est lui-même ouvrier chapelier.

Il regrette en avril 1867 de ne pouvoir contribuer à la cause au delà de l’acte de s’abonner à La Science sociale : « Un ouvrier ne peut pas toujours faire ce qu’il désire » [1], écrit-il. L’année suivante, sans qu’aucun motif ne soit invoqué, il réclame que son abonnement lui soit délivré chez son employeur Ernest Laurent, rue de Montigny. Ce n’est pas le cas en avril 1869, il réside à Dijon, route de Langres (hors barrière). Son engagement est sans doute plus ancien. Il est inscrit dans le répertoire Noirot des abonnés et contacts de la Librairie comme chapelier à Dijon, 34 rue Saint-Nicolas, puis place Saint-Nicolas, rue dans laquelle il résidait lors de la naissance de ses enfants.

Sergent dans la Garde nationale lors de la guerre franco-prussienne, il est tué lors de la défense de Dijon le 30 octobre 1870.


Jean-Claude Sosnowski

Dernière mise à jour de cette fiche : novembre 2016

Notes

[1Ecole Normale Supérieure, fonds Considerant, carton 13, dossier 1, lettre de Fournerat, Dijon, 8 avril 1867.


Ressources

Sources

Archives nationales, Fonds Fourier et Considerant, Archives sociétaires, 10AS38(7) (681Mi63), lettre de Fournerat du 14 avril 1869.
Ecole Normale Supérieure, fonds Considerant, carton 13, dossier I, lettre de Fournerat, Dijon, 8 avril 1867 ; 8 mai 1868 ; carton 13, dossier VIII, « correspondance - répertoire - M. Noirot - 13, rue des Saints-Pères », [post 1860], (Notes de Bernard Desmars).
Archives départementales de la Côte-d’Or, FRAD021_573, 2E573ART004, registre de l’état civil de Saint-Seine-l’Abbaye, acte de naissance n° 18 du 2 avril 1828 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Côte-d’Or, vue 146).
Archives départementales de la Côte-d’Or, FRAD021_239, 2E239ART318, registre de l’état civil de Dijon, acte de décès n° 1102 du 31 octobre 1870 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Côte-d’Or, vue 278).
Archives départementales de la Côte-d’Or, FRAD021_239, 5MI09R216, registre de l’état civil de Dijon, acte de mariage n° 175 du 8 septembre 1847 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Côte-d’Or, vues 450-451).
Archives départementales de la Côte-d’Or, FRAD021_239, 5MI09R218_0041, registre de l’état civil de Dijon, acte de naissance d’Antoine Eugène Fournerat, n° 112 du 21 février 1848 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Côte-d’Or, vues 40-41).
Archives départementales de la Côte-d’Or, FRAD021_239, 5MI09R222, registre de l’état civil de Dijon, acte de naissance de Joseph Fournerat, n° 11 du 8 janvier 1850 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Côte-d’Or, vue 8).
Archives départementales de la Côte-d’Or, FRAD021_239, 5MI09R229, registre de l’état civil de Dijon, acte de naissance d’Aimé Fournerat, n° 90 du 5 février 1853 (en ligne sur le site des Archives départementales de la Côte-d’Or, vue 31).

Bibliographie

Bernard Desmars, Militants de l’utopie, les fouriéristes dans la seconde moitié du XIXesiècle, Dijon, Presses du réel, 2010, p. 87.
Edouard Sergent (anagr. Grenest), L’Armée de l’Est, relation anecdotique de la campagne de 1870-71, d’après de nombreux témoignages oculaires et de nouveaux documents, Paris, Garnier, [1894 ?], p. 284, p. 291 et pp. 302-303.


Lieux : Dijon, Côte-d’Or

Pour citer cette notice

SOSNOWSKI Jean-Claude, « Fournerat, Jean-Baptiste », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en février 2013 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1124 (consultée le 7 octobre 2017).

 . 

 . 

 .