remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : octobre 2012

Avez, (Félix) Alexandre


Né le 16 juin 1858 à Saint-Quentin (Aisne), mort le 11 janvier 1896 à Levallois-Perret (Seine). Employé. Militant socialiste. Membre de la Ligue du progrès social, au milieu des années 1880.


Alexandre Avez est le fils d’un cordonnier de Saint-Quentin. Il vit quelque temps à La Chaux-de-Fonds (Suisse), puis s’installe à Paris, comme employé de commerce ; il se marie en 1882 avec Julie Délit, professeur de dessin ; la même année, il entre au Comptoir national d’escompte, où il travaille pendant plus de dix ans, et y finit chef de bureau.

Il est proche des possibilistes dans la première moitié des années 1880 ; puis, on le voit très brièvement parmi les fouriéristes qui, à partir de 1885, tentent de réorganiser le militantisme phalanstérien en fondant la Ligue du progrès social. Le deuxième Bulletin de la Ligue, paru en 1886, indique les 106 membres que comprend alors l’association, parmi lesquels figure Alexandre Avez.

Cette présence dans les rangs fouriéristes, dont il est difficile de connaître les raisons et la signification, semble avoir été très éphémère. On ne retrouve plus ensuite Avez dans la documentation sociétaire. Il rejoint Jean Allemane et le Parti ouvrier socialiste révolutionnaire, tout en ayant une activité syndicale très importante. Il est cependant favorable à une action politique légale et plus précisément à l’utilisation de l’instrument électoral. Lui-même tente deux fois de se faire élire au conseil municipal de Paris, en 1890 et 1893, mais en vain. Mais il est élu député dans la troisième circonscription de Saint-Denis, au second tour, en septembre 1893. Il meurt en cours de mandat, à 38 ans. Deux mille personnes, dont Alexandre Millerand, Edouard Vaillant, René Viviani, ainsi que Raymond Poincaré, à la tête d’une délégation de la Chambre des députés, assistent à ses obsèques, purement civiles.


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : octobre 2013

Ressources

Œuvres

Des articles dans la presse socialiste et en particulier dans l’organe allemaniste, Le Socialiste de la banlieue-ouest.

Sources

Archives départementales de l’Aisne, état civil de Saint-Quentin, acte de naissance du 18 juin 1858. (En ligne sur le site des Archives départementales de l’Aisne, vue 116)

Archives de Paris, état-civil, acte de mariage du 7 septembre 1882. (En ligne sur le site des Archives de Paris, vue 10)

Bibliothèque municipale de Nevers, fonds Morlon, 1364, dossier 7 : Bulletin n°2 de la Ligue du progrès social, s. d. [1886]

Bibliographie

Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Paris, éditions de l’Atelier, 1997, CD-Rom (les informations sur l’engagement socialiste d’Avez, en dehors de celles concernant le fouriérisme, sont issues de la notice de Justinien Raymond).

Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, Paris, PUF, 1960. (En ligne sur le site de l’Assemblée nationale).


Index

Lieux : Levallois-Perret, Seine (aujourd’hui en Hauts-de-Seine) - Paris, Seine

Notions : Ligue du progrès social - Socialisme révolutionnaire - Syndicalisme

Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Avez, (Félix) Alexandre », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en octobre 2012 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1042 (consultée le 10 décembre 2017).

 . 

 . 

 .