retour au sommaire

Le fouriérisme dans la section parisienne de la Première internationale, 1865-1866

Michel Cordillot  |  1992 / n° 3 |  avril 2017



Résumé

Contrairement à toutes les idées reçues, le courant prépondérant au sein de la section parisienne de la Première Internationale durant les premiers mois de son existence fut non pas le mutuellisme proudhonien, mais bien une sorte de néo-fouriérisme, dont on trouve la trace tant au niveau des hommes - y compris chez un militant éminent comme Eugène Varlin - qu’au niveau des idées exprimées dans les premiers textes de l’Internationale.

Lire cet article

Index

Lieux : Paris, Seine

Notions : Coopération - Internationale - Mouvement ouvrier - Mutuellisme - Presse - Proudhonisme - Socialisme

Personnes : Bonnard (de), Arthur - Bourdon, Antoine - Limousin, Charles - Varlin, Eugène

Pour citer ce document

CORDILLOT Michel , « Le fouriérisme dans la section parisienne de la Première internationale, 1865-1866  », Cahiers Charles Fourier , 1992 / n° 3 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article23 (consulté le 7 août 2017).


Michel Cordillot

Michel Cordillot, professeur émérite de civilisation américaine à l’Université Paris VIII, collabore au Maitron et a publié aux Editions de l’Atelier La Sociale en Amérique : dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux Etats-Unis, 1848-1922. Il a été l’un des fondateurs des Cahiers Charles Fourier.


Les autres articles de Michel Cordillot





 . 

 . 

 .